Algérie : Les suicidés qui échouent seront jetés en prison

1

Le pouvoir central algérien ne cesse d’étonner le monde entier sur les lois qu’il impose. Selon le quotidien l’Expression, les candidats à l’immolation par le feu seront jugés et sont passibles d’une peine d’emprisonnement. Une sortie qui en a étonné plus d’un.
« De nouvelles instructions ont été données aux différents services de sécurité de procéder à l’interpellation de tous les candidats téméraires à l’immolation et au suicide et leur présentation devant la justice», et ce « après les amendements proposés au Code pénal en 2008, où il est relevé notamment, l’incrimination de «la sortie illégale du territoire national», ajoute le journal qui cite une source sécuritaire informée. La peine varie de 2 à 4 ans.

Izem Irath