Algérie, – Un terroriste repenti tue un journaliste

2

La politique de Bouteflika mène droit vers la dérive. Il blanchi les crimes de milliers de terroristes sans aucun jugement afin qu’ils en commettent d’autres. Un terroriste repenti tue avec une arme blanche un jeune technicien monteur qui travaille au service du journal télévisé de l’ENTV, la chaîne de télévision nationale publique.

La victime est âgée de 35 ans seulement. Il a laissé derrière lui trois enfants en bas âge et une veuve. C’est le choc et la consternation au sein de la corporation de la presse. « Le défunt a succombé, aujourd’hui, lundi 18 Mars 2013 à de graves blessures que lui a occasionné l’arme d’un terroriste repenti, vendredi dernier », peut-on lire dans un bref communiqué signé par le Syndicat National des Journaliste (SNJ).
On ignore pour le moment le mobile de crime. Personne n’ose s’exprimer cet ignoble assassinat. Les terroristes repentis se pavanent et snobent tout le monde à travers toute l’Algérie, sous les regards impuissant de la population.

Ces sanguinaires bénéficient de toutes les largesses par le régime de Bouteflika alors que les démocrates et les laïcs sont persécutés. Face à ce terrible assassinat, le SNJ a exprimé haut et fort son indignation et a réclamé « une peine exemplaire contre le terroriste récidiviste pour que plus jamais ces vampires intégristes qui ont déjà lourdement endeuillé la corporation en particulier, et tout le pays en général, ne sévissent ».

Il n’a pas donné plus de détails. Ses rédacteurs ont certainement peur de représailles. Ils savent pertinemment qu’ils ne trouveront aucune protection. Même la presse électronique algérienne n’a pas signalé ce crime. Ils ont certainement reçu des instructions strictes de la part de services de sécurité.

Youva Ifraouèn