Algérie – Une diplomatie extérieure fictive

0

Les récents soulèvements des peuples nord africains ont suscités les réactions les plus diverses dans presque touts les pays du monde. Participant ainsi de façon active comme c’est le cas de la France et de l’Angleterre en ce qui concerne la Libye par exemple, ou de façon indirect comme ceux qui ont encouragé les peuples révoltés à aller au bout de leur combat vers la liberté.

Ceci dit, en Algérie, l’incompréhension et la confusion sont les mots d’ordre. Ce n’est pas tant le silence suspect et craintif observé vis-à-vis de la situation géopolitique des régions limitrophes qui intriguent, mais plutôt la position officielle de l’Algérie qui reste assez floue.

En adoptant ainsi une vision myopie, l’Etat qui se veut démocratique ne fait qu’accentuer sa réelle gestion anarchiste. Bien au contraire, l’Algérie se distingue du lot en accordant l’asile aux proches de Kadhafi sous prétexte de geste humanitaire.

La Kabylie qui lutte pour ses droits peut elle accepter l’accueil de la famille la plus hostile aux amazighs ? Le peuple kabyle peut il vivre éternellement une double inexistence qu’elle soit intérieure ou extérieure ?

Dans sa lettre au gouvernement provisoire kabyle en réponse à une interpellation, le gouvernement fédéral d’Allemagne fait état d’une connaissance erronée de la situation kabyle car nos diplomates algériens n’ont qu’une fonction primordiale, mentir et tenir de fausses version imaginaires sur la société « algérienne ».

Alger ne se contente que de sauvegarder sa main mise sur le territoire et les richesses nationale, oubliant les cris des algériens qui ne cessent de se faire entendre mais qui restent cependant bien très timides.

Alors que les syriens se font massacrer chaque jour par un régime tout aussi corrompu et dictatorial, notre diplomatie semble s’effacer au maximum pour éviter une éternelle contamination, chose que seul la Kabylie tente de faire !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici