Les algériens de 20 ans ignorent l’existence de Matoub Lounès

4

ALGERIE (Tamurt) – Matoub Lounes a été, de tout temps, détesté par les algériens. Ils ne l’ont jamais porté dans leurs cœurs. Ils voient en lui un ennemi de leur nation arabe et de leur religion, pourtant il n’a fait que défendre sa culture.

18 ans après son assassinat, que connaissent les jeunes algériens de Matoub Lounes? Pratiquement rien.  A Blida, une région proche de la Kabylie, des jeunes étudiants que nous avons apostrophés sur la vie de Lounes ignorent tout de son existence. «  Matoub ? Je ne sais pas. Aucune idée », lâche une jeune étudiante en sciences vétérinaires de l’université de Blida.  Sa collègue dit avoir entendu parler de ce nom. «  Il doit être un politicien kabyle, soit du FFS ou du RCD » déclare avec un air incertain notre interlocutrice.

En un mot, les jeunes algériens ne connaissent pas Matoub Lounes. Ils sont plus proches des imams de la lointaines Arabie Saoudite que des hommes de valeur de la Kabylie. Cet exemple, à lui seul, suffit pourtant pour démontrer que la Kabyle n’a aucunement sa place dans une Algérie qui la rejette de toutes ses forces.

Heureusement qu’en Kabylie Lounes demeure l’icône incontestable et indétrônable. Des adolescents qui n’étaient pas encore nés en juin 1998 connaissent par cœur  le répertoire de Matoub Lounes. Les jeunes  kabyles ont, en majorité, intégré le MAK et ils sont restés fidèles à Lounes.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici