Les algériens ont vécu le terrorisme islamiste et ….militaire

14

ALGERIE (Tamurt) – L’attentat terroriste de la ville de Nice, au sud de la France et qui a fait plus de 80 morts, fait rappeler aux algériens les années noires de terrorisme des années 1990.  Si certains se précipitent de faire une comparaison entre la horde terroriste, il est utile de rappeler que la similitude est loin d’être une analyse juste.

Si les islamistes agissent de la même sorte en tuant des civils, femmes et enfants; en France, quand même, les services de sécurité ne sont et ne seront jamais complices dans des affaires de terrorisme  et de terreur. Au contraire. En Algérie, par contre, ce n’est pas seulement les militaires et les gendarmes qui livrent les populations civiles à leur propre sort, mais ils sont directement impliqués dans les carnages. Comment expliquer à Bentelha que des terroristes égorgeaient des villageois toute la nuit entre deux barrages de militaires ? Des centaines, pour ne pas dire des milliers, de militants démocrates ont été portés disparus dans des commissariats de Police pour ne jamais donner signe de vie.

On peut toujours nier ces carnages et actes de terrorisme mais 127 jeunes kabyles ont été tués par des gendarmes  entre 2001 et 2002. Ça, aussi, est un acte terroriste et des crimes contre l’humanité commis par le régime colonial d’Alger. Donc faire la comparaison entre le terrorisme en France et celui d’Algérie n’est qu’une énième manœuvre pour disculper les vrais terroristes en Algérie.

Lounès B 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici