Les Algériens tournent le dos aux villageois kabyles

3
habitation dévastée par le feu

ALGERIE (Tamurt) – Le kabyles sont livrés à eux mêmes. Personne n’est venu à leur rescousse dans cette période de drame. Ni les autorités, ni leurs « frères » Algériens. Pourtant, par le passé, à chaque catastrophe naturelle ou autre drame qui touchait n’importe quelle région d’Algérie, les kabyles se mobilisaient en premiers pour y aller en aide.

Les habitants de Aït Yahia Moussa et de Draa El Mizane, les plus touchés par les feux de forêts, se souviennent qu’un certain premier novembre 1954,  Ouamrane avait mobilisé 150 jeunes maquisards à la fleur d’âge de cette région de la Kabylie pour déclencher la guerre de libération dans la Mitidja et à Boufarik. De tels exemples de la solidarité et du courage des kabyles ne manquent pas et ils sont nombreux à travers tous les temps.

Mais, en retour, les kabyles se retrouvent toujours seuls dans les moments délicats. Une partie des Algériens n’a même pas caché sa joie de voir les maisons des kabyles et leurs biens dévorés par les feux. Bouteflika, dans son dernier message, s’est iniquité, plutôt, du sort des Palestiniens. Si vraiment les Algériens sont des frères des kabyles, pourquoi il ne font pas au moins un petit geste de compassion envers eux en cette période de souffrances? Les députés kabyles qui siègent dans le parlement Algérien doivent au moins dénoncer ce régionalisme. Sinon, ils doivent démissionner pour sauver leur honneur.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici