14.6 C
Lausanne
dimanche, 21/10/2018, 20:55
Accueil Monde Ali Al-Nimr s...

Ali Al-Nimr sera décapité et crucifié

9

RIYADE (Tamurt) – Alors  qu’un jeune saoudien de 20 ans, Ali Al-Nimr, va être bientôt décapité et crucifié  pour avoir contesté la monarchie saoudienne, l’ambassadeur de l’Arabie saoudite à Genève Faisal Bin Hassan Trad a été choisi pour présider le panel du Conseil des Droits de l’Homme.

Le procès d’Ali Al-Nmir, agé alors de 17 ans, mineur, s’étant déroulé en secret, sans respect d’aucun droit sauf celui d’un juge unique soumis à la volonté de la famille royale qui lui dicte la sourat qu’il faut appliquer, en l’occurrence la sourate Al-Baraqah, verset 11  : «Et quand on leur dit “ne semez pas la corruption sur la terre”, ils disent au contraire “nous ne sommes que des réformateurs”.»

Selon l’accusation, il aurait fait partie d’une organisation terroriste, porté des armes et lancé des cocktails molotov contre les forces de l’ordre. Il n’aurait donc tué ni blessé personne. Il aurait reconnu les faits, mais on sait que la torture est très largement pratiquée, sinon systématique, dans les geôles saoudiennes. Ces aveux lui ont été extorqués dès 2012, alors qu’il était encore mineur.

 En fait, le jeune Ali paye pour être le neveu du cheikh Al-Nimr, haut dignitaire chiite, opposant déclaré à la maison des Saoud, lui-même condamné à mort, le 15 octobre 2014.

Et comme l’Arabie saoudite s’estime menacée par deux adversaires : l’Iran, en particulier depuis l’accord de Vienne qui devrait mettre fin aux sanctions internationales, et l’Etat islamique (EI), le jugement a pris un caractère impitoyable et la decision  d’exposer le corps du condamné et sa crucifixion, qui habituellement sont réservées aux grands criminels.

Une telle nomination à la tête du Conseil de Droits de l’Homme à l’ONU est choquante. L’Arabie Saoudite est  un pays qui exécute des condamnés à des délits mineurs, fait fouetter les blogueurs et n’accorde aucun droit à ses minorités ni à ses immigrés.

.Comment expliquer une telle nomination ? l’Arabie saoudite est un des grands clients de la France, des États-Unis et des marchands de canons et des constructeurs d’infrastructures. Les pétrodollars achètent-ils donc même un certificat de bonne conduite et de probité démocratique ? Sommes nous gouvernés par des pleutres d’une lâcheté sans égale ? Certes, jadis, Hitler fut écouté poliment par Daladier et Chamberlain   avec les résultats que l’on sait. Retour à la case Munich ou pire encore ? s’interroge MediapartDes compliments, à l’image de François Hollande pendant sa visite à Riyad qui a loué le royaume saoudien pour ses réalisations et ne veut rien voir d’autre. La France est-elle devenue aveugle ? Le président français à dit a tenu les même propos élogieux à propos d’Abdelaziz Bouteflika que tout Algérie se sait mourant.

Les appels à la clémence se multiplient dans le monde pour sauver le jeune Ali Nimr. La famille royale reculera t-elle ?

 Tamurt