Ali Heddad devient une risée sur les réseaux sociaux

0
Ali Haddad, al-Bilad
Ali Haddad, al-Bilad

ALGÉRIE (Tamurt) – Chaque intervention médiatique, généralement très courte, du patron des patrons algériens, Ali Heddad, devient un événement sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas à cause de l’importance de ses déclarations, mais malheureusement pour leur médiocrité.

Il parle comme un écolier qui fait ses premiers cours à l’école.  Il ne maîtrise aucune langue. Ni l’arabe ni le français. Pour sa langue maternelle, le kabyle, il l’évite par complexe et pour ne pas fâcher ses mentors. Alors que les Algériens font face à une crise économique et politique inquiétante, Heddad n’a pas trouvé quoi dire que de les rassurer qu’ils « vivent mieux que les New-yorkais ».

Ali Heddad ne parle jamais sans commettre de bêtises. Ses déclarations sont partagées sur les réseaux sociaux et il devient la risée du monde entier: risée générale. Le pouvoir le fait exprès de choisir les Kabyles les plus opportunistes et les plus médiocres pour humilier toute la Kabylie, comme ce fut le cas avec les bourdes d’Amara Benyounès. Lui et Heddad sont toujours cités comme Kabyles sur les réseaux sociaux avec leurs « bourdes » successives.

On se demande comment un homme qui n’arrive pas à formuler une phrase devient l’homme le plus riche en Algérie! Le comble, ce Heddad on l’envoie pour rencontrer des chefs d’Etats étrangers.

Ravah Amokrane