Alors que des pédophile obtiennent une grâce royale : Deux étudiants arrêté pour avoir mangé durant le ramadan au Maroc

5

MAROC (Tamurt) – L’inquisition prend des proportions dangereuses au Maroc où la police royale s’attaque sans retenue à tous ceux qui sont soupçonnés de ne pas faire carême. Des actes inadmissibles ont eu lieu ce week end dans la ville de Fes dont sont victimes un étudiant et sa fiancée qui est scolarisée dans la même université.

Ces jeunes ont ont été interpellés par la police qui est arrivée jusqu’à opérer une perquisition dans leur appartement afin d’arrêter ces deux personnes sous prétexte qu’elles ont mangé durant le mois de ramadan. Un acte d’atteinte à la liberté des individus d’autant que les deux victimes ont été poursuivies jusqu’à leur appartement pour leur coller aussi une affaire de la pratique du mœurs durant le ramadan, un prétexte fallacieux des policiers pour avoir le soutien des islamistes fanatiques qui ne cherchent qu’une brèche pour s’attaquer aux non-jeûneurs alors que le roi du Maroc Mohamed 6 vient d’annoncer une grâce au profit des pédophiles, dont un espagnol qui reconnu coupable en 2011 du viol de 11 enfants âgés de 4 à 15 ans.

Cette décision à provoqué le tollé des Marocains qui ont contesté fermement cette décision. Des milliers de Marocains se sont rassemblés vendredi devant le Parlement à Rabat pour dénoncer la grâce accordé à ce pédophile espagnol surnommé le « violeur de Kénitra », condamné une peine de 30 ans d’emprisonnement pour pédophilie, après avoir passé moins de deux ans derrière les barreaux. Il a été libéré le 31 juillet et a déjà quitté le pays, après avoir récupéré son passeport.

Ce pédophile a « défloré » des enfants issus de familles très pauvres de la ville de Kénitra, située à une quarantaine de kilomètres de la capitale Rabat, dont la vie est brisée à tout jamais. Face à ce scandale sans précédent, les autorités royales interpellent ces deux jeunes étudiants sous prétexte de non observation du jeûne pour detourner l’attention des Marocain sur cette grave histoire de grâce royale au profile d’un pédophile espagnol.

Farid. D

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici