Alors que la température baisse : Des femmes et des enfants dans la rue à Tizi-Ouzou

10

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Des femmes avec leurs nouveau-nés ont passé la nuit à la belle étoile en cette période de froid à la ville de Tizi-Ouzou. Un froid sibérien souffle sur la région, alors que des dizaines de Sans Domicile Fixe sont livrés à eux même. Hier soir, une femme âgée d’une vingtaine d’année a été retrouvé au centre-ville de Tizi-Ouzou allongée sur un carton, tenant son petit bébé entre les bras, alors que le thermomètre affichait zéro degré.

L’image est effarante. C’est un jeune émigré venu passer quelques jours à Tizi-Ouzou qui a signalé ce cas à Tamurt-Info. « J’ai pris la jeune fille et son nouveau-né âgé de moins de deux mois et j’ai décidé de la loger dans un hôtel pour un mois, mais quelle fut ma surprise lorsque j’ai constaté qu’aucun hôtel n’a voulu l’héberger étant donné qu’elle n’a aucune pièce d’identité », nous déclara Djamel. Ce dernier s’est adressé aux services de sécurité mais ils l’ont, à leur tour, renvoyé sur place. « Je suis moi-même logé dans un hôtel et j’ai passé toute la nuit à frapper à toute les portes pour loger cette jeune femme qui risque de laisser sa vie avec ce froid de canard », ajouta notre interlocuteur.

Plusieurs autres personnes passent la nuit dehors à la ville de Tizi-Ouzou. Personne ne se soucie d’eux. La Direction d’Action Sociale brille par son absence. Les SDF élisent domicile à même des bacs à poubelle pour se protéger du froid et de la pluie. Chacun avec son histoire. L’Etat qui jette de l’argent par les fenêtres n’a jamais daigné construire des centres sociaux pour cette catégorie de la société en détresse permanente. Leurs préoccupations sont ailleurs. On se demande combien de milliards recevront les voyous de Tizi-Ouzou qui activent dans les comités de soutien pour la candidature de Bouteflika ?

Farid M