Alors que les responsables concernés persistent dans leur indifférence – La maladie de la silicose fait encore des victimes en Kabylie

0

Ce nouveau décès dans la région provoque encore une fois de plus, l’inquiétude des citoyens sur cette maladie pulmonaire qui a fait déjà des dizaines de victimes en Kabylie. Le village de Tala Bouzrou à lui seul, dénombre plusieurs cas et ce jeune qui est mort en fin de cette semaine est le deuxième en moins d’une année.

La maladie de la silicose qui emporte des jeunes de la daïra de Makouda a complètement surpris les villageois qui ne savent plus quoi faire. Leur seule requête est d’interpeler les pouvoirs publics à prendre en charge sérieusement ces jeunes qui ne trouvent que le métier de tailleurs de pierres pour vivre.

Les conséquences sont graves car, ils exercent sans moyens de protection. Travaillant au noir, sans assurance et sans aucune couverture sociale, la plupart d’entre eux sont tombés gravement malades. Les uns sont morts et les autres souffrent aujourd’hui dans un coin attendant à chaque instant leur tour. C’est justement à cause des effets négatifs du chômage qui touche une grande partie de la région que des jeunes et moins jeunes travaillent en tant que tailleurs de pierres dans leurs villages.

Il y a des personnes atteintes de la silicose qui ne sont pas sérieusement pris en charge dans les établissements hospitaliers. C’est pour cela que leur situation s’aggrave et se complique dans le silence.

Le problème de la silicose, ne se pose pas seulement dans la région de Makouda mais aussi dans d’autres communes de la Kabylie. Car, dans le but de gagner de l’argent et de nourrir leurs familles, plusieurs jeunes originaires d’Ifigha et de Yakourène sont devenus par la force des choses des tailleurs de pierres qui offrent leurs services pour la réalisation de constructions.

La situation des autres tailleurs de pierre est grave et risque encore de provoquer d’autres décès si les responsables persistent dans leur indifférence.

Farid D..info

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici