Alors que son compagnon est toujours entre les mains des ravisseurs : Hidouche Slimana enterré aujourd’hui à Imekhlef

27

KABYLIE (Tamurt) – À cette occasion, plusieurs dizaines de milliers de personnes, venues des quatre coins de la Kabylie et d’ailleurs, ont accompagné le défunt jusqu’à sa dernière demeure. De nombreuses personnalités du monde politique, sportif et culturel ont marqué leur présence à Imekhlef.

En effet, en sus de la famille militante et patriotique du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), présente en force, des personnages politiques appartenant au Front des Forces socialistes (FFS), Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Front de Libération nationale (FLN) et le , Rassemblement national démocratique (RND) ont tenu à rendre hommage au défunt.

Cependant, sur la mine affichée par tout un chacun laisse voir la gravité de la situation. Certains groupes discutant dans l’intimité ont évité la circonlocution puisqu’ils disent ouvertement que la Kabylie est de nouveau sous la ligne de mire du pouvoir.

Et en vérité, toutes les langues développent le discours franc et direct du MAK. Tous ceux que nous avons pu, un tant soit peu, écouté vu la circonstance ont laissé dire que la Kabylie est, non seulement, dangereusement ciblée, mais ne peut être protégée que par elle-même. Cela veut dire en clair, que même les Kabyles les plus septiques vis a vis du MAK sont convaincus à présent que seule l’autonomie peut sauver le peuple kabyle d’un génocide programmé depuis longtemps dans les laboratoires de l’Administration centrale d’Alger.

En effet, au douloureux rendez-vous d’Imekhlef, la couleur politique a été mise de côté pour ne faire valoir que celle du principe kabyle ; autrement dit la philosophie du MAK et de son gouvernement provisoire.

En dernier, notons que la forte délégation du MAK a présenté officiellement ses condoléances à la famille du martyr.

Des milliers de personnes venues des 4 coins de la Kabylie assister à l’enterrement de H. Slimana.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici