Amara Benyounes sera de nouveau ministre

13

ALGERIE (Tamurt) – Les consultations pour la formation du prochain gouvernement, après les élections législatives du 4 mai 2017,  semblent battre leur plein à Alger. C’est Abdelmalek Sellal, premier ministre qui mène ces consultations après avoir été chargé par Abdelaziz Bouteflika de cette mission qui n’est en réalité qu’une formalité puisque tout est décidé d’avance.

On se dirige vers le retour à l’ancienne formule dans la composition gouvernementale avec une majorité des postes ministériels pour le FLN suivi du RND. En revanche, trois autres partis verront leur come-back au gouvernement. Il s’agit du parti islamiste le Mouvement de la Société pour la Paix, le Mouvement Populaire algérien et « Tadjamou Amel El Dajazair » de Amar Ghoul. Le MSP aura droit à deux portes feuilles ministériels alors que les deux autres formations politiques, dont le seul programme consiste à faire la brosse au Président Bouteflika, auront droit à un poste ministériel chacun.

Le prochain gouvernement verra le retour de Amara Benyounès et Amar Ghoul. Avec l’intégration de ces trois partis politiques au gouvernement, il s’agira de réaliser une majorité écrasante à l’APN avec le bloc FLN-RND-MSP-TAJ-MPA. Ce qui renforcera de manière considérable le clan présidentiel. Et du coup affaiblira et isolera les représentants des autres clans du pouvoir, représentés par des partis comme le RCD, le PT, le FFS et les petits partis islamistes. Tout ce scénario a un lien direct avec la préparation des élections présidentielles de 2019 qui se jouent dès maintenant.

Tahar Khellaf  pour Tamurt