Amara Benyounès veut relancer son parti à partir de Tichy

18

ALGER (Tamurt) – Le secrétaire général du Mouvement Populaire Algérien (MPA), Amara Benyounès, veut relancer les activités de son parti à partir de Tichy (Bougie) en organisant, les 9 et 10 du mois en cours,  son université d’été à l’hôtel RAYA.

Dégommé le 23 juillet passé, par Bouteflika de son poste de ministre du commerce, l’ancien bras droit de Saïd Sadi, veut renaitre de ses cendres et relancer son parti à partir de la Kabylie. Fait de hasard ou retour chez les siens ? l’événement sera donc une étape importante dans la vie politique du MPA et de son S.G. Ce dernier fera sa premiere apparition depuis la décision surprenante prise par Bouteflika de le dégommer alors qu’il « menait une compagne contre le lobby du commerce extérieur ».

Quelle stratégie adoptera cet homme après avoir « trahit » son ancien parti de l’opposition et avoir été éjecté du pouvoir ? Des questions qui taraudent bien des Kabyles et qui attendent des réponses lors du rendez-vous du 9 octobre. Au demeurant, l’ancien ministre du commerce compte sur certains militants «opportunistes » qui l’ont reçu, il y a de cela prés d’un an à Aokas, où il a ouvert un bureau MPA.

Décrié, voire ignoré en Kabylie, le MPA est un jeune parti créé par certains opportunistes pour soutenir Bouteflika. La mort ou la survie de ce parti sans aucun ancrage réel en Kabylie dépend de l’épaisseur des valises que Amara Benyounès portera avec lui à Tichy.

Alger, Hakim Tazrourt