Amizour : A quand le réaménagement et la réparation du centre culturel Malek Bouguermouh?

0

Cela a poussé d’ailleurs les responsables du festival du théâtre amateur, qui se tient chaque année, à se rabattre sur la maison de jeunes Azrou N’Bechar pour le déroulement de la 5ème édition. Néanmoins, pour un festival pareil, seul le centre culturel M.B pourrait faire l’affaire, surtout en ce qui concerne la salle de spectacles qui est aérée et climatisée, contrairement à celle de la maison de jeunes (Etouffée).

A cet effet, nous avons approché le maire de la municipalité, Mass Salem Mammeri qui nous dira « La 5ème édition du théâtre amateur qui a eu lieu dans notre commune entre le 04 et le 09 juin passé était un défi de la ligue communale des activités culturelles des jeunes d’Amizour et de l’APC, où suite aux évènements qu’a connu la municipalité, il y avait des équipements qui ont été complètement saccagés, et parmi ces derniers, il y a le centre culturel d’Amizour qui a abrité les quatre premières éditions du festival national du théâtre amateur.

Beaucoup croyaient que si le centre culturel est brûlé, il n’y aurait plus de places pour la culture dans la commune, mais ils se trempent et la preuve est là, avec pas moins de quinze troupes qui ont participé à l’édition de cette année. A cet effet, je réitère mon appel à M. le wali de Bougie pour dégager une enveloppe financière que ça soit sur les PCD ou sur le budget de wilaya, pour l’aménagement de ce centre culturel qui reste un espace de culture, mais aussi de fraternité et de convivialité », nous dira le maire de la municipalité, avant de terminer « C’est une urgence que de procéder à l’aménagement de ce lieu de la culture, surtout, que comme vous le savez, le mois de Ramadhan arrive à grands pas et durant lequel, il y aura le concours qui se tient chaque année sur les « Stars de demain ».

On espère que le premier magistrat de la wilaya se penche sur ce cas le plus rapidement possible. Il ne faut pas oublier aussi que ce centre est souvent utilisé non seulement pour des activités culturelles, mais aussi scientifiques de grandes envergures ».

Addendum:

Le centre culturel Malek Bouguermouh, une infrastructure qui occupe un espace situé au centre ville de Oued Amizour, a quelques mètres de siège de l’assemblée populaire communale, a ouvert ses portes pour le large public pour la première fois en 1987, par la direction de la culture de la wilaya de Bejaia.

Lors du décès de l’un des monuments du quatrième art kabyle, Malek BOUGHERMOUH, un groupe d’artistes de la même localité a décidé de baptiser au nom de ce dernier en guise de reconnaissance à sa carrière artistique consacrée au service de la culture. Le centre culturel M.B est attaché administrativement à la commission sociale et culturelle de l’assemblée populaire communale d’Amizour.