Animée par Mourad Ait Mimoun : « Tizi n wassa », c’est fini !

3
Tizi n wassa
Tizi n wassa

ALGÉRIE (Tamurt) – C’était la seule émission, diffusée en Algérie, et sur laquelle un certain vent de liberté soufflait. Le seul espace médiatique en Algérie où l’on pouvait entendre un discours qui ne ressemble pas au discours unifié et unique de la dictature d’Alger. L’émission « Tizi n wassa », animée par le dynamique journaliste Mourad Ait Mimoun sur la chaine de télévision « Dzair TV » vient d’être suspendue sans aucune raison valable.

Mais, quand on a eu la chance d’avoir visionné quelques unes de ces émissions, on comprend vite qu’il s’agit d’une censure. L’émission donne en effet la parole à toutes les voix indésirables actuellement en Algérie. On a entendu, au cours des différentes parties de « Tizi n wassa » des critiques acerbes contre le pouvoir algérien et parfois même contre le président Abdelaziz Bouteflika qui est actuellement incritiquable même par des journaux comme Liberté et El Watan.

Cette émission était exclusivement  destinée aux kabyles. On comprendra que c’est par stratégie qu’une chaine de télévision appartenant à l’un des soutiens les plus solides à Bouteflika, Ali Haddad en l’occurrence, permet ce genre d’émission. Il s’agissait d’attirer un maximum de téléspectateurs pour ensuite leur servir ce que l’on voudrait qu’ils voient et entendent.

Mais cette émission semble s’être retournée contre ses parrains et le courage sans borne du journaliste Mourad Ait Mimoun, ajouté à son talent, ont fait de cette émission une tribune de liberté qui commençait à échapper à ses instigateurs.

C’est pourquoi la solution extrême de la supprimer a été choisie.  Le dernier numéro de « Tizi n wassa » a été diffusé le 13 mai dernier. Le dernier invité a été Mokrane Ait Larbi. Ce dernier a dit des choses que certains décideurs et soi-disant opposants ne voudraient pas entendre. La punition est vite tombée.

Tahar Khellaf