Animée par Mourad Ait Mimoun : « Tizi n wassa », c’est fini !

3

ALGÉRIE (Tamurt) – C’était la seule émission, diffusée en Algérie, et sur laquelle un certain vent de liberté soufflait. Le seul espace médiatique en Algérie où l’on pouvait entendre un discours qui ne ressemble pas au discours unifié et unique de la dictature d’Alger. L’émission « Tizi n wassa », animée par le dynamique journaliste Mourad Ait Mimoun sur la chaine de télévision « Dzair TV » vient d’être suspendue sans aucune raison valable.

Mais, quand on a eu la chance d’avoir visionné quelques unes de ces émissions, on comprend vite qu’il s’agit d’une censure. L’émission donne en effet la parole à toutes les voix indésirables actuellement en Algérie. On a entendu, au cours des différentes parties de « Tizi n wassa » des critiques acerbes contre le pouvoir algérien et parfois même contre le président Abdelaziz Bouteflika qui est actuellement incritiquable même par des journaux comme Liberté et El Watan.

Cette émission était exclusivement  destinée aux kabyles. On comprendra que c’est par stratégie qu’une chaine de télévision appartenant à l’un des soutiens les plus solides à Bouteflika, Ali Haddad en l’occurrence, permet ce genre d’émission. Il s’agissait d’attirer un maximum de téléspectateurs pour ensuite leur servir ce que l’on voudrait qu’ils voient et entendent.

Mais cette émission semble s’être retournée contre ses parrains et le courage sans borne du journaliste Mourad Ait Mimoun, ajouté à son talent, ont fait de cette émission une tribune de liberté qui commençait à échapper à ses instigateurs.

C’est pourquoi la solution extrême de la supprimer a été choisie.  Le dernier numéro de « Tizi n wassa » a été diffusé le 13 mai dernier. Le dernier invité a été Mokrane Ait Larbi. Ce dernier a dit des choses que certains décideurs et soi-disant opposants ne voudraient pas entendre. La punition est vite tombée.

Tahar Khellaf

3 COMMENTAIRES

  1. Des  » espaces de liberté « , mais pas  » toutes les libertés  »
    .
    Azul a SONIA
    La formule est toute trouvée, en usage depuis toujours: le Régime militaire concède quelques espaces, une certaine tolérance pour un certain discours  » doux et mou  » sur les seules  » modalités de fonctionnement du système de pouvoir « , mais dresse toujours des limites, des  » les lignes rouges  » à ne pas dépasser. Ainsi, pas question de dire la nature militaire du pouvoir en place, ou parler des assassinats politiques, des attentats perpétrés par la Police occulte, des manipulations et provocations conçues et menées par cette Gestapo des Généraux, des massacres de masse des années 90, de la Guerre interne / Stratégie de la tension en général. Ce qui est interdit même pour le travail universitaire. Il est décrété qu’un chercheur ou un étudiant n’a pas le droit de traiter de ces années noires et leur  » comptabilité macabre  » (250 000 morts, 20 000 disparus, etc.), bref.
    .
    Vous le dites impeccablement bien, vous qui aimez la juste mesure, le raffinement et la finesse :  » cette émission qui faisait preuve d’une relative liberté d’expression et d’une certaine dose d’esprit critique « . C’est exactement ça! Le Pouvoir militaire n’acceptera jamais de céder encore plus, de laisser toucher à ses fondements, de se laisser ébranler. Et ces journaleux et animateurs le savent bien, et jouent dans le  » cercle  » ou  » carré  » qui leur a été tracé…..
    .
    Vous avez aussi raison de dire  » d’après certains « , s’agissant de Haddad, marquant légitimement  » et très intelligemment  » le doute, en citant ce prétendu protégé des Boutef’. Car le  » dispositif narratif  » qui fait des Bouef’ les rois du pays est complètement truffé de mensonges et trompeur. Sinon, comment un homme terrassé par un AVC depuis avril 2013, qui ne peut pas marcher, ne peut même pas faire sa toilette, ne parle pas, ne bouge pas, ne peut donc pas décider ou commander, peut-il décapiter le monstre DRS, évincer des Généraux tout puissants et procéder à la restructuration du Commandement militaire, alors qu’il avait été coopté et reconduit par le DRS (malgré sa maladie contractée en 2005). Et pourquoi ne l’avait-il pas fait avant 2005, alors il avait des Hommes aussi puissants à ses côtés, comme Koudjetti (marchand d’armes, ancien du MALG), Kabila, Zerhouni et compagnie ? Et s’il est gardé encore à El Mouradia, c’est fait intentionnellement pour  » humaniser  » le Régime militaire, ce Régime dictatorial qui veut alors se présenter comme  » compatissant, tolérant, acceptant, humain  » envers le mourant. Un message soft, une comm’ à l’américaine, à la Roosevelt’ienne, comme dans le séries policières hollywoodiennes, on montre des histoires d’amour, des scènes érotiques, des couples qui se forment, conçues ainsi sciemment et délibérément pour  » humaniser  » cette institution coercitive pourtant réputée hyper violente, raciste et xénophobe. C’est un mensonge évidement, mais à force de le matraquer plusieurs fois, cent fois, mille fois, pendant des années, il devient une vérité ! Une technique bien connue et usitée par les médias dominants.
    .
    En réalité, les  » évictions  » annoncées sont dues aux multiples pressions américaines et britanniques suite au massacre de Tiguentourine (In Aménas). Un complexe énergétique symbolise un  » trait d’union économique et énergétique  » avec l’Occident, tout comme un Port ou Aéroport (attentat de 1992, perpétré par la SM) symbolise  » un trait d’union frontalier  » avec l’Occident, cet Occident qui adoube cette Junte militaire, lui garantit son  » soutien stratégique et diplomatique  » (USA & GB) et sa  » caution politique  » (France) . C’est aussi dire que cette élite militaire et sécuritaire régnante est  » déclassée « , dépend entièrement de l’Occident, de l’ OTAN, des Armées et des Services de renseignements américains et britanniques…. Elle assure un  » rôle de sous-traitant  »
    .
    Quant au coup d’arrêt donné à cette émission, et vu l’opacité caractérisant le Pouvoir militaire, il est difficile de dire présentement ce qui a fait déverser le vase, tant qu’on a pas tous les éléments en main …. Le chant chrétien ? En quoi dérange-t-il les Généraux au pouvoir ? Et autres questions. Le Régime militaire fait tout pour réussir son  » arrimage  » dans  » l’Orbite américaine « , américano-occidentale, d’où certains gages de bonne volonté, comme l’abandon de toute velléité souverainiste, l’acceptation d’une  » base militaire américaine  » au Sahara, l’arrêt du projet nucléaire (le Colonel Sari était mort dans des conditions suspectes), les contacts (discrets, mais réels) avec l’Etat d’Israël (contrat sur les médicament, sportifs, journalistes et  » opposants  » autorisés à séjourner à Tel Aviv, l’installation des Evangélistes américains, partisans du Grand Israël en Kabylie, etc. etc.
    .
    On peut plutôt supputer sur la persistance des  » luttes des clans « , Haddad alors prié de céder, sinon quelque chose serait vite arrivé ou autre ! Mais tous ces patrons gravitent autour du DRS ( qui est une organisation criminelle  » gestapiste « , mais aussi une  » mafia tentaculaire  » ramifiée partout, dans tous les domaines d’activité politique (partis), sécuritaires, économiques (tous les secteurs) ! Les patrons de CEVITAL (Rabrab), CONDOR, SOVAC, etc. sont affiliés au DRS : derrière chacun d’entre eux, il y a un Groupe de Généraux…… Nos agitateurs kabylistes relayent le récit hégémonique livré en boucle par l’Appareil de propagande et font rejaillir sur eux l’éternel soupçon quant à leur enrôlement par tels ou/et tels Généraux.
    .
    Il y a aussi la  » séquence d’après, le coup suivant « , en l’occurrence les mascarades électorales prochaines, et le Régime serait évidemment tenté de donner des gages à sa clientèle conservatrice qui tient à préserver la domination de l’idéologie arabo-islamiste, la consécration de l’islam comme religion dominante, le refus du pluralisme, le refus du judaïsme et du christianisme, etc. Et le fait qu’un tel coup vise à la fois  » et  » la Kabylie et le Christianisme, d’une pierre deux coups, ça rapporte politiquement, c’est porteur, ça paye bien en suffrages …..

    Fraternellement.

  2. Nous sommes nombreux à être navrés de la suppression de cette émission qui faisait preuve d’une relative liberté d’expression et d’une certaine dose d’esprit critique.

    Quand j’ai appris que le propriétaire de la chaine « Dzair TV » était Ali Haddad, un protégé de Bouteflika d’après certains, j’en étais bien étonnée… Mais, j’ai connu une plus forte surprise lorsque j’ai vu un chant chrétien dans l’émission « Spécial 8 Mars 2018 » [1]. À voir à partir de [22 : 30] jusqu’à [27 : 30].

    On remarque combien l’animatrice « Tiziri » était à la fois embarrassée et surprise lorsque Lynda Bouzid, auteure du chant chrétien, lui a répondu que ses albums ne se vendent pas dans le commerce, parce qu’il s’agit de chants chrétiens (elle-même avait hésité à le dire).

    Il est fort probable que c’est une des raisons qui ont causé la suppression de cette émission…si ce n’est pas la raison essentielle…

    Je souhaite de meilleurs horizons à l’équipe de l’émission « Tizi n wass-a » et la remercie pour son travail.

    [1] TIZI N WASS-A, « Chant chrétien avec Lynda Bouzid pour la première fois dans l’émission TIZI N WASS-A », YouTube, publication du 10 mars 2018. Consultation du 19 mai 2018. https://www.youtube.com/watch?v=tonVYg1QtAo.

  3. Jusqu’ici on s’est satisfait des offrandes du régime, il est grand temps de comprendre que tout ce qui se donne, par fait de prince, est revocable à tout moment. C’est dans la pédagogie de l’oppression, à commencer par cette amazighité introduite dans une constitution arabe que nous devrions revoir le tout.
    La Kabylité qui y régnait dans l’approche de ce Mr- je n’ai vu la transmission que deux fois- donc mon propos est subjectif, est dans la continuité de l’État Kabyle et sa conception de la cité et du rôle de la presse dans ce contexte. Or. L’État arabe veut greffer sur la langue kabyle la tradition et sens des limites arabo-islamique de la umma où le chef a le droit de dernier recours sur tout.
    Enfin une preuve de plus que la cohabitation conceptuelle entre deux visions de l’Algérie diamétralement opposées ne peut fonctionner qu’en superpose’: c’est-à-dire les Kabyles sont appellés à s’autocensurer pour permettre une Algérie « unie ». L’histoire contemporaine nous a montré que quand bien même nous continuions dans cette autoflagellation, les gagnants ne sont pas les Algériens arabes ou arabisés mais le Moyen-Orient arabe conquérant, comme le montre le bain de sang des années noires. L’Arab islamisme n’est pas polycentrique mais vertical, la preuve en est dans l’alignement politique derrière l’Arabie Saoudite de tous les pays de la ligue arabe et même de l’organisation des États islamiques, et ce malgré l’investissement énorme des Algériens qui ont fait plus Arabe et plus islamique, ces deux organisations soutiennent le Maroc unanimement(!)contre l’Algérie dans l’affaire du Sahara occidenal. Malgre’ les resultats decevant le regime insiste dans son triptyque malefique. Les symboles doivent être lus et compris. Un peuple qui n’apprend rien de ses propres erreurs est mort même quand il lui semble être gagnant. En effet on inaugure la mosquée d’Alger. L’orgueil mal placé

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici