Annie Mécili appelle à se recueillir sur la tombe d’Ali Mécili

6
Recueillement sur la tombe d'Ali Mecili, Pere-Lachaise, Paris
Recueillement sur la tombe d'Ali Mecili, Pere-Lachaise, Paris

PARIS (Tamurt) – La veuve Mécili appelle, comme chaque 7 avril, à une cérémonie de recueillement sur la tombe de son mari, fondateur du FFS et bras droit de Hocine Aït Ahmed, au cimetière du Père-Lachaise de la ville de Paris. « Comme chaque année, en cette date anniversaire, nous nous retrouverons au cimetière du Père Lachaise pour nous recueillir et rendre hommage à Ali. Nos pensées iront aussi vers Hocine Aït-Ahmed, son ami. Ils étaient inséparables et ils nous manquent tous les deux ».

C’est ce qu’on peut lire sur le message que la veuve Mécili a rendu public. Des militants du FFS et des indépendantistes kabyles s’y rendent aussi chaque année pour rendre hommage à Ali Mécili, l’un des principaux instigateur des événements d’avril 1980. Il a été, pour rappel, assassiné en avril 1987 à Paris par un proxénète, sur ordre de la sécurité militaire algérienne. Le proxénète-criminel, Abdelmalek Amellou, pourtant arrêté par les services de sécurité françaises a été étrangement expulsé vers Alger.

Le parti du RND a choisi ce même abdelmalek Ammelou pour conduire la tête de liste de son parti à la commune d’At Rezine, département de Vgayet. Il a fallu l’intervention énergique des militants du FFS pour voir la candidature du criminel retiré par le parti d’Ahmed Ouyahia. Pour riposter contre ceux qui veulent anéantir la mémoire kabyle en essayant d’imposer un assassin comme maire de leur commune, la population d’Aït Rezine, a voté pour le candidat du FFS.

Ravah Amokrane