Annonce par l’armée algérienne de l’élimination de 7 terroristes à Aghribs : « Nous n’avons pas reçu de corps au CHU de Tizi-Ouzou »

6

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le ministère de la défense algérienne a annoncé que deux terroristes ont été éliminés ce matin dans la région d’Aghrib et un autre hier. Celui d’hier est un important chef terroriste qui a activé par le passé longtemps comme bras droit du redoutable Droukdel.

Le même ministère avait annoncé au début de cette semaine la neutralisation de quatre terroristes, toujours dans la même région d’Aghrib, dans une opération de ratissage. Impossible de vérifier la véracité de cette information.

A la morgue du CHU de Tizi-Ouzou, les médecins kabyles ont affirmé qu’aucun corps de terroriste n’a été reçu au niveau de leur service durant toute la période de ce mois de mars.
D’habitude pourtant, tous les corps des terroristes éliminés sont acheminés directement vers la morgue du CHU Nadir Mohamed de la ville de Tizi-Ouzou et les services du DRS s’occupent de leur identification.
Tout porte à croire qu’aucun terroriste n’a été abattu. Même les habitants de la région d’Aghrib sont étonnés de lire dans la presse qu’un important groupe armé a été éliminé au niveau de leur localité.

D’ailleurs, lorsque réellement un terroriste avait été neutralisé, le ministère de la défense algérienne n’a jamais publié le moindre communiqué ou information.
Le pouvoir algérien veut-il justifier la présence des militaires en Kabylie par l’éternelle excuse de la lutte antiterroriste? Même la présence des terroristes dans cette région est remise en cause.

On se demande comment la Kabylie qui a rejeté l’integrisme islamiste est la seule région où le terrorisme existe toujours ? Les premiers attentats terroristes ont eu lieu à El Oued et Médéa pas en Kabylie. Un paradoxe.

Saïd F