Aokas a marché pour sauver la bande boisée

4

AOKAS (Tamurt) – L’abattage des arbres de la bande boisée d’Aokas décidé par les pouvoirs publics pour y ériger des hôtels que réaliseront les proches du système a été gelé suite à la réaction des citoyens de la région.

Pour continuer leur combat, ces derniers ont organisé, le samedi matin, une marche à laquelle ont participé plusieurs dizaines de personnes. Le groupe s’est ébranlé de la placette de la poste jusqu’au siège de la daïra en passant par le centre de la ville et la route nationale qui longe cette même bande boisée.

Arrivés devant le siège de la daïra, fermé en ce samedi de weekend, les marcheurs ont écouté attentivement les animateurs du comité citoyen pour la défense de la bande boisée, né au lendemain de la décision du pouvoir d’Alger de réaliser une zone d’expansion touristique à Aokas  laquelle engendrerait l’abattage de presque tous les arbres de la bande boisée.

Dans leurs interventions, les animateurs ont brossé un bilan du travail accompli jusque là et ont promis de ne pas rester les bras croisés mais à la seule condition que tout le monde reste mobilisé. Ils ont, par ailleurs, décidé de saisir encore une fois les autorités compétentes notamment le commissariat national pour la défense et la protection du littoral.

 Amaynut