Apple partout, tout le temps

0

HIGH TECH – Avec de nouveaux services pour la santé et la maison connectée, la concurrence avec Google pour la conquête de nos vies numériques s’intensifie…

Êtes-vous prêt à adopter l’«Apple way of life»? C’est le pari de l’entreprise, qui a dévoilé ses nouveautés logiciels, lundi, lors de sa conférence WWDC. Le thème de la «continuité» mis en avant concerne d’abord l’iPhone et le Mac, avec une expérience sans transition grâce à la sauce liante du Cloud. Mais avec les plateformes HealthKit et HomeKit, Apple veut ratisser plus large.

HealthKit est le nouveau centre de commande d’iOS 8 pour «traquer» son activité et surveiller sa santé. Calories brûlées, rythme cardiaque, qualité du sommeil, taux de glycémie ou cholestérol… A l’heure du «quantified self», tout se mesure. Pour l’instant, surtout avec des gadgets fabriqués par d’autres, mais selon Van Baker, analyste chez Gartner, Apple prépare la sortie prochaine de sa montre.

Dossier médical

Jusqu’à présent, ce monitoring était surtout réservé aux loisirs et au bien-être, mais Apple veut aller plus loin que l’aide au régime. Aux Etats-Unis, l’entreprise a signé un partenariat avec la Mayo Clinic pour faire de HealthKit une sorte de dossier médical personnalisé.

Les médecins auraient ainsi accès en un coup d’œil à l’historique du patient et pourraient même recevoir des alertes en temps réel. Reste à voir quels garde-fous Apple a mis en place pour la sécurité. Sur l’iPhone, les données peuvent être protégées en local grâce à l’empreinte digitale du système TouchID. Mais en cas de transmission à l’hôpital, le risque d’une interception par des hackers existe.

Siri pour contrôler sa maison

Apple est passé très vite sur HomeKit. L’entreprise promet une plateforme pour «contrôler les appareils de la maison avec Siri». Une trentaine de partenaires ont été annoncés. Ampoules wifi, serrures, thermostats, moniteurs pour bébé, les principaux acteurs du secteur sont là, sauf, Nest, racheté par Google.

Pour l’instant, il s’agit surtout d’un programme de certification. Apple va devoir naviguer entre des standards très fragmentés, et on est encore très loin d’une maison intelligente où tous les appareils pourraient communiquer les uns avec les autres.

Google, de son côté, a déjà dévoilé Android Wear, pour les montres et l’électronique à porter. Avec le rachat du fabricant de thermostat Nest, l’initiative Android@Home, mise en sommeil, devrait sans doute revenir sous une nouvelle forme. Son Open automotive alliance, enfin, vient concurrencer le CarPlay d’Apple pour conquérir l’habitacle. La guerre des plateformes se joue sur tous les fronts.