Après l’assassinat de Krim Belkacem : « Ait Ahmed s’est attaqué à sa famille »

12
historiques algériens

ALGÉRIE (Tamurt) – Dans un article publié par le magazine politique « Jeune Afrique », publié au lendemain de l’assassinat du signataire des Accords d’Evian, le 18 octobre 1970 en Allemagne, Hocine Ait Ahmed s’est attaqué à la famille de Krim Belkacem.

C’est la fille de ce martyr assassiné par le régime algérien, qui a fait cette révélation ce vendredi. Kaouther Krim, fille de Krim Belkacem a déclaré : « Hocine Ait Ahmed a écrit un article dans la revue « Jeune Afrique », publié au lendemain de l’assassinat de mon père où il s’attaque de manière virulente à notre famille ». La fille de Krim Belkacem a regretté ce geste de la part de Hocine Ait Ahmed à l’endroit de la famille d’un grand combattant ayant lutté durant toute sa vie, les armes à la main, pour libérer l’Algérie du joug colonial, « contrairement à certains qui ont passé la majorité de la période de la guerre à l’étranger ou en prison ».

La fille de Krim Belkacem a ajouté : « Hocine Ait Ahmed n’a jamais cherché à nous rendre visite après l’assassinat de mon père pour s’enquérir de notre situation après ce drame ou pour nous soutenir suite à cette dure épreuve ». Au sujet de la même question la fille de Krim Belkacem, et allusion faite toujours à Hocine Ait Ahmed, a conclu : « Mon père n’a jamais été un opposant de salons, comme certains. Mon père était un vrai opposant, un homme de terrain et d’action qui a vécu toute sa vie en fugitif ».

Tahar Khellaf pour Tamurt