Après Mascara, le même scénario se répète à Bougie : Trop de morts dans l’entourage du wali

0
Le wali avec ex-chef de daira et l'ex-chef protocole

BOUGIE (Tamurt) – Là où il passe, il a tendance à « tuer » et à rendre malades, pour les plus chanceux, son entourage. Il s’agit de l’actuel wali de Bougie qui, après avoir enregistré, alors qu’il était à la tête de la wilaya de Mascara, le décès de deux de ses collaborateurs et  l’entrée en congé de maladie de longue durée de plusieurs cadres, voilà que cette situation est vécue à Bougie. 

Depuis son intronisation à la tête de la wilaya de Bougie, il y a une année de cela, Ouled Salah Zitouni a imposé un rythme de travail infernal accompagné d’insultes quotidiennes qui ont fait que ses collaborateurs ont, majoritairement, demandé leurs mutations et partis en congé de maladie de longue durée pour d’autres. Hélas quelques uns sont décédés. Coïncidence, hasard ou destin ?

Ce mardi, la wilaya enregistre le décès d’un troisième cadre en l’espace d’un mois. Le chef du Protocole, Djamel Tedjiza est décédé, en cette matinée du mardi, à l’âge de 59 ans rejoignant dans l’au-delà Hocine Attalah, le chef de daïra du chef-lieu, qui avait rendu l’âme au CHU de Bougie, la semaine dernière. Avant eux, c’était Mouloud Ait Larbi, un employé du secrétariat du wali, qui avait succombé à une crise cardiaque le jour de l’Aïd. Ce dernier était en situation de congé de maladie depuis plus d’un trimestre. Il a été sermonné par le wali qui le soupçonnait de prêter l’oreille au moment où le wali parlait au téléphone alors que le malheureux ne faisait qu’attendre la signature du courrier.

Le wali de Bougie a fait beaucoup d’ennemis dans son entourage de travail. On a appris qu’il vient de transmettre à la tutelle un rapport à l’encontre du tout nouveau chef de sûreté de wilaya qu’il accuse de ne pas faire on travail. Il reproche à ce dernier d’être flegmatique et de ne pas constater la présence de la police sur le terrain en cette période de saison estivale.

Amaynut