Après que le JSK eut perdu face au CRB par un but à zéro – Escarmouches à Tizi Ouzou

0

La défaite par le score de un but à zéro (1-0) concédée, ce soir, au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou, aux dernières minutes de jeu par le club phare de la Kabylie, la JSK, face au aux algérois du CR Belouizdad (Belcourt) n’a pas été du goût des supporters des Canaris qui, à la sortie du stade ont arrosé les forces anti-émeutes déployées en nombre aux alentours du stade. Des affrontements avec la police ont tout de suite éclaté. Comme d’habitude, et en plus de cette défaite, le déploiement des hommes en bleu, armés de matraques et de boucliers est toujours conçu comme une provocation par les supporters de la JSK.

Ces derniers, visiblement excités, ont jeté des pierres sur les policiers et cela a donné lieu à des clashs qui se sont transformés en escarmouches entre les deux parties. Au fil des minutes, la tension est encore montée de plusieurs crans. Au niveau du quartier les Genêts qui longe la Rue Lamali, le stade et le CHU Nédir Mohamed, les forces de police ont usé de tirs de bombes lacrymogène pour disperser les émeutiers qui n’arrêtaient pas de les assaillir avec des jets de pierres.

Le calme est vite revenu et les supporters de Canaris se sont dispersés. Cependant le dispositif policier, dont des chasse-neige appelés communément « moustache » et des camions a jets d’eau, a été maintenu pendant de longs moments même au niveau de la rue Abane Ramdane (La Grand-Rue).

Lounes O.