Après sa défaite face à l’USM El Harrach, la JSK en danger de mort

8

KABYLIE (Tamurt) – C’est un pas de plus qui la rapproche du danger de la relégation que vient de franchir la Jeunesse Sportive de Kabylie, en concédant une défaite de 2 buts à 0 face à l’équipe de l’USM El Harrach. Cette défaite relativement lourde intervient au moment où les supporters de la JSK et même ses dirigeants s’attendaient à un véritable sursaut du club à l’occasion du match face à El Harrach.

Mais les espoirs des uns et des autres se sont effondrés à la fin de la rencontre car la JSK n’a, non seulement pas réussi à arracher les trois précieux points du match, mais pis encore, l’équipe a fait preuve d’une prestation des plus médiocres face à un club d’El Harrach plus que jamais motivé et décidé à remporter la victoire. En perdant les trois points d’El Harrach, la JSK a encore fait perdre l’espoir de voir le spectre de la relégation en division II s’éloigner. D’ailleurs, le choc des joueurs et des dirigeants de la JSK, suite à ce match, a été tellement grand qu’ils n’ont même pas accepté de faire les déclarations habituelles de fin de match aux journalistes. La défaite lors du match face à El Harrach pèsera également lourdement et de manière significative sur le rendement du club lors du prochain match de Coupe d’Algérie face à l’USM Blida. Surtout après l’affaire du stade de Tizi Ouzou, jugé par la commission d’organisation de la Coupe au niveau de la FAF comme étant incapable d’abriter un match d’un tel rang.

Chose complètement absurde et éronnée quand on sait que le même stade a déjà eu à accueillir de grands matchs de Coupe d’Afrique. Il y a comme un véritable complot visant à détruire la JSK et signer son arrêt de mort en l’empêchant par tous les moyens de réaliser de bons résultats aussi bien en championnat qu’en coupe d’Algérie. Autrement, pourquoi la FAF est-elle intervenu pour monter de toute pièce cette histoire d’étroitesse du stade du 1 er novembre de Tizi Ouzou devant initialement accueillir le match de coupe face au club de Blida. Les chance de victoire de la JSK à Tizi Ouzou auraient été amplement plus grandes si le match se jouait au stade du 1er novembre. Mais, le match étant délocalisé, on devine que la mission des Jaunes et Verts sera  très difficile surtout avec le climat d’instabilité qui caractérise le club depuis quelque temps.

Tahar Khellaf