APW de Bougie : Guerre de communiqués

0
FFS Wali Bougie Tamurt
’APW de Bougie : Guerre de communiqués

BOUGIE (Tamurt) – Après l’annulation de deux sessions, en décembre, c’est à une véritable guerre de communiqués que se sont livrées, cette semaine, les deux parties en conflit à l’APW de Bougie.

Le président de l’APW défend sa, désormais, minorité et les quatre groupes du RCD, FLN, RND et Forum Socialiste défendent la nouvelle majorité.

Le 15 du mois courant, le président de l’APW s’en est pris au wali, à travers une déclaration, l’accusant de manipuler les élus de l’opposition pour déstabiliser son assemblée.
En effet, selon Mohamed Bettache, le wali de Bougie tente d’éviter une commission d’enquête sur sa gestion du foncier en multipliant les tentatives de déstabilisation depuis le début du mois de décembre, soit à la veille de la tenue d’une session qui devait être consacrée au foncier.

De leur côté, les élus de l’opposition reprochent au président de l’APW de faire dans la fuite en avant en refusant d’admettre que son parti n’est plus majoritaire à l’APW.
Il refuse, selon eux, de se soumettre à la nouvelle majorité qui exige un remaniement des commissions et de l’exécutif. Retour ligne automatique
Ce refus est motivé, selon les rédacteurs de la déclaration-réponse au P/APW, par son vœu de masquer ses années de non-gestion en compagnie des rentiers de son parti et courtisans de son groupe afin d’échapper à un bilan catastrophique.

C’est un véritable feuilleton de plusieurs épisodes que vit l’APW de Bougie depuis le mois de décembre. Lors de la session du début du mois de décembre, 22 élus de l’opposition sur les 43 que compte l’APW ont refusé d’y assister, exigeant le renouvellement des organes exécutifs de l’assemblée. Retour ligne automatique
Le président prendra acte et convoquera une autre session avec le même ordre du jour et sans y rajouter le point réclamé par l’opposition. Celle-ci ne se tiendra pas.
Le wali sautera sur l’occasion, faisant prévaloir certains articles de loi, pour convoquer une session extraordinaire pour une autre date mais en vain.

Entre temps, le groupe du FFS courtisera quelques élus de l’opposition pour avoir une majorité, chose qui aboutira à « la récupération » d’un opposant du RND à qui un poste de vice-président de l’APW a été promis.
Mais malheureusement pour le FFS, l’opposition n’est pas restée les bras croisés. Elle multipliera, de son côté, les contacts pour amener un élu du FFS à rejoindre le groupe des dissidents de ce parti qui se sont regroupés derrière le forum socialiste de l’ex-secrétaire fédéral du FFS de Bougie et néanmoins député, Khaled Tazaghart en l’occurrence.

La balance a basculé de l’autre côté. Il y a toujours plus d’élus dans l’opposition. Retour ligne automatique
Le feuilleton de l’APW continue et la région de Bougie est toujours à la traîne en matière de développement, sombrant dans un marasme qui ne dit pas son nom, alors que le wali n’est guère inquiété.

De Bougie, Amaynut.info