Arrestation du Dr. Kameleddine Fekhar et de ses compagnons : preuve de la culpabilité de l’Etat algérien

17

KABYLIE (Tamurt) – Pour exprimer sa solidarité agissante avec le peuple mozabite et exiger la libération immédiate et sans conditions du Dr. Fekhar et de ses compagnons, le MAK appelle les citoyennes et les citoyens kabyles à rejoindre massivement le rassemblement qui aura lieu à Tizi-Ouzou le lundi 13 juillet à 11h devant le portail de l’université Mouloud Mammeri (Hasnaoua) Halte au génocide du peuple Mozabite ! Halte au colonialisme ! Tamurt.info publie, ci-après, le communiqué du MAK signé de son président, Bouaziz Ait Chebib.

 

AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE

Hier soir, les services répressifs algériens ont fait preuve d’une violence sans égale en recourant à leurs armes à plusieurs reprises…contre les mozabites. Etrangement ils ont su faire usage de leurs forces pour aller arrêter le Dr. Kameleddine Fekhar et plusieurs dizaines de Mozabites dans une mosquée de Ghardaïa, alors qu’ils n’ont à aucun moment exercé leur force pour mettre hors d’état de nuire les agresseurs Châambas qui assassinent, pillent et saccagent depuis 2 ans dans le Mzab.

Le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie condamne ces arrestations qui démontrent une fois de plus le flagrant parti pris de l’Etat algérien en faveur des agresseurs Châambas contre les Mozabites. En effet, l’arrestation du Dr. Fekhar et de ses compagnons est une nouvelle preuve de la culpabilité de l’Etat algérien dans les tragiques événements de Ghardaïa car au lieu de procéder à l’arrestation des criminels et assassins qui mettent à feu et à sang les cités du Mzab, les services répressifs algériens procèdent à l’arrestation de ceux qui les dénoncent, reprochant au Dr Fekhar notamment un « outrage à corps constitué »…

En d’autres termes, l’Etat colonial algérien œuvre à museler le peuple mozabite et à l’empêcher de rendre public le génocide qu’il est en train de subir à travers les raids meurtriers des Châambas, aidés par les services de police et de gendarmerie algériennes, comme de nombreuses photos et vidéos le prouvent.

Le MAK dénonce ces arrestations et apporte sa totale solidarité au Dr. Kameledine Fekhar et à ses compagnons.

Les arrestations des victimes mozabites, des activistes et militants du Mouvement pour l’autonomie du Mzab (MAM) et des droits de l’homme, par un Etat qui couvre les agressions criminelles de hordes de sauvages, relèvent d’une œuvre de pacification typiquement coloniale…

Pour exprimer sa solidarité agissante avec le peuple mozabite et exiger la libération immédiate et sans conditions du Dr. Fekhar et de ses compagnons, le MAK appelle les citoyennes et les citoyens kabyles à rejoindre massivement le rassemblement qui aura lieu à Tizi-Ouzou le lundi 13 juillet à 11h devant le portail de l’université Mouloud Mammeri (Hasnaoua)

Halte au génocide du peuple Mozabite !

Halte au colonialisme !

Kabylie, le 10 juillet 2015

Le président,

Bouaziz Ait-Chebib