Arrestation du général Toufik et Tartag, règlement de compte ou mise en scène ?

1
Tartag, Said et Toufik arretés
Tartag, Said et Toufik arretés

ALGERIE (TAMURT) – Les décideurs algériens, dont le général Gaïd Salah, viennent d’arrêter les deux anciens patrons des services secrets algériens, Toufik et Tartag, au nom de la justice. On ne connait pas le motif de ces arrestations. Par ailleurs tout le monde affirme qu’ils s’agit de règlements de compte entres clans et décideurs.

Le général Gaïd Salah qui prend le pouvoir par la force est aussi un des piliers du régime algérien depuis plus de 30 ans. Les manifestants estiment qu’on ne peut pas établir une justice pour juger les dirigeants avec leurs propre justice. Ils exigent d’abord un changement du régime, puis le jugement des décideurs par une justice digne de ce nom. De toutes façons, les arrestations de Heddad, des frère Kouninef, Rebrab, Toufik, Tartag et de Said Bouteflika, confirme que le mouvement Hirak a été une manipulation à grande échelle, par un clan qui solde ses comptes avec un autres clan.

Toutefois, d’autres avancent que toutes ces arrestations ne sont que des mises en scènes. Une façon peut être de faire croire aux algérien que le régime a changé. Une hypothèse que beaucoup accrédite. Une chose est certaine, le régime algérien actuel est le même depuis 1962, sauf que certains dirigeants sont écartés et d’autres, qui sont toujours de la mafia et des dictateurs, ont pris le relais.

Nadir S.