Les arrestations arbitraires des At-Mzab continuent

0
AYT MZAB

MZAB (Tamurt) – La liste des détenus politiques et d’opinions ne cesse de s’allonger. La campagne anti-mozabite menée par le pouvoir algérien continue.

La police algérienne a arrêté à Taghardayt (Ghardaïa), le lundi 25 juillet, quatre mozabites militants des droits de l’homme, après le prolongement de l’état d’urgence sur les villes du Mzab pour la deuxième fois pour six mois afin de permettre la répression des At-Mzab (mozabites).

Il s’agit de M. Brahim ABBOUNA (58 ans), père de M. Salah ABBOUNA porte parole du MAM dont le leader Dr Kameleddine FEKHAR est en prison, M. Cheick Ami Brahim FEKHAR (54 ans), M. Bahmed DADDI BABA et M. Aoumeur BOUHDIBA. Le pouvoir algérien par ces manœuvres pousse le Mzab vers le chaos et montre un peu plus son vrai visage qui ressemble à celui du pouvoir colonial. Cette campagne a pour objectif de faire taire toute voix qui dénonce la répression étatique et l’acharnement contre le peuple At-Mzab ciblé dans toutes les composantes de son identité.

Ces arrestations se font au moment où le terroriste, mondialement recherché, Mokhtar Benmokhtar, rentre et sort, sans être inquiété, dans son quartier d’origine Theniat-Mekhzen de Taghardayt. Il est vrai que ce n’est pas une priorité pour l’Etat algérien de pourchasser les terroristes qui sont leurs alliés objectifs dans la guerre menée contre le Mzab. Nous condamnons cette campagne de répression contre les At-Mzab et appelons à la mobilisation de tous pour la libération de tous les détenus mozabites et pour la levée de l’état d’urgence au Mzab.

Gloire aux martyres At-Mzab et Liberté à tous les détenus At-Mzab
Paris le 26 juillet 2016
Pour Izmulen
Mohammed Dabouz
El-Hachmi Bahamida