Arrêté par la police pour consommation de drogue – Deux jeunes torturés par la police à Tizi-Ouzou

0

Deux jeunes de la ville de Tizi-Ouzou, âgés de 19 et 23 ans, ont été arrêtés la semaine dernière, par les services de sécurité, pour consommation de drogue. Une petite quantité a été retrouvée sur eux. Amenés au commissariat, les deux délinquants ont été, par la suite, transférés vers le commissariat central. Les deux jeunes ont été interrogés par deux inspecteurs. Selon le frère de l’un d’eux, les services de sécurité ont torturé les deux jeunes afin de leur extorquer plus d’information sur la consommation et la vente de drogue à la nouvelle ville de Tizi-Ouzou.

« Mon frère et son ami ont, durant toute une nuit, été frappés, insultés, et privés de sommeil. Je ne conteste guère cette arrestation. Mon frère et son ami doivent être condamnés pour consommation de drogue, mais le fait qu’ils soient torturés n’est pas tolérable. C’est inhumain. Nous comptons déposer plainte contre les tortionnaires puisque on connait l’identité de l’un d’eux. Je ne vais pas me taire et ce même tortionnaire est un consommateur de drogue également», nous a déclaré le frère d’un des jeunes torturés.

Les deux consommateurs sont en détention préventive à la maison d’arrêt de Tizi-Ouzou. Ils comptent même entamer une grève de la faim pour dénoncer les policiers tortionnaires.

La torture s’est banalisée en Algérie et notamment en Kabylie. La mission des services de sécurité est, en temps normal, de protéger les citoyens, de mener des enquêtes, des investigations de manière professionnelle et surveiller les délinquants et autres trafiquants de drogues. Mais en Algérie, ils optent pour la méthode la plus simple pour eux. Ils torturent les personnes accusées de divers délits à fin d’accomplir leur tâche en quelques heures seulement et extorquer des preuves de leurs accusations.

R.Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici