Assemblée Mondiale Amazighe : Le régime algérien a violé tous les traités et les conventions internationaux

11

GHARDAIA ( Tamurt) – L’Assemblée Mondiale Amazighe (AMA) se réjouit de l’arrêt de la grève de la faim des deux militants Kameleddine Fekhar et Souffghalem Qassem et dénonce le régime algérien qui bafoue toutes les conventions internationales.  Tamurt publie ci-après le communiqué de l’AMA dans son intégralité. 

Communiqué

Aujourd’hui 06 août 2015, le Dr Kameleddine Fekhar et Souffghalem Qassem ont suspendu leur grève de la faim qui a duré plus de 22 jours après que le régime algérien leur a fait subir différents types de torture.

Ils n’ont pas bénéficié de soins ce qui est un droit pour toute personne qui observe une grève de la faim. Ces injustices ont eu lieu devant l’indifférence des Nations unies et du parlement européen qui ne sont pas intervenus malgré les multiples appels qui leur ont été adressés par plusieurs organisations amazighes et de la défenses des droits humains.

Le régime algérien a violé tous les traités et les conventions internationaux relatifs au droits de l’Homme. Il a commis des crimes contre l’humanité à l’encontre du peuple Amazigh du Mzab devant le silence cruel des instances internationales, ce qui l’a encouragé à multiplier ses agressions. Après l’arrestation du Dr Fekhar et ses compagnons, il a lancé des mandats d’arrêt contre les autres. Aujourd’hui, il poursuit  Hadjadj Nacereddine, Kerrouchi Noureddine, deux cadres du RCD, en portant à leur encontre de graves accusations et il a également esté en justice  d’autres sympathisants. Tout cela, se passe en 2015, l’année où on croyait qu’elle allait marquer la fin des dictatures dans le monde et constituer un prélude à une nouvelle ère celle des droits de l’homme, de la démocratie et de la dignité humaine dans le tiers monde.

Le régime algérien veut faire taire tout amazigh qui revendique de façon pacifique les droits de son peuple et pousser le peuple Amazigh du  Mzab à sortir dans le but d’opérer contre lui un génocide.

Nous renouvelons notre appel à toutes les organisations qui activent  dans le domaine des droits humains et des organisations amazighes à  se tenir contre le ce régime pour  qu’il cesse son injustice contre les mozabites.

 

Khodir Sekouti

Délégué Algérie pour L’AMA