Assemblées locales à Tizi-Ouzou : Le FFS attaque de nouveau le RCD à Ath Zmenzer

4

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Les élus locaux du Front des Forces Socialistes (FFS) ne ratent aucune occasion pour s’attaquer à leurs homologues du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie. Après les sections du FFS de Tizi N’Tlata et de celle d’Ath Aïssa Mimmoun, c’est au tour de celle d’Ath Zmenzer, dans la région d’Ath Douala, de s’en prendre au maire RCD.

Dans une longue déclaration, les trois élus du FFS d’Ath Zmenzer ont dénoncé la gestion qui à leur yeux est catastrophique de leur maire. Il lui est reproché d’avoir sanctionné arbitrairement un élu FFS. « Vu la décision arbitraire du P/APC sanctionnant notre camarade Kahil Si Amar Ousdek, une première fois par une mise à pied de 3 jours (pour un soit disant retard d’une demi-heure), puis une semaine après d’une autre section de changement de poste de travail mais surtout de la suppression de sa prime de rendement, la section du FFS d’Ath Zmenzer dénonce les méthodes dictatoriales du maire et les harcèlements quotidiens que subissent les fonctionnaires de l’APC en général » écrivent les élus du FFS qui exigent « de ce P/APC dictateur la levée de toutes les sanctions contre notre camarade et de le rétablir dans ses droits ».

Ceux-là ne s’arrêtent pas là dans leur diatribe. « A la section du FFS d’Ath Zmenzer nous saurons y faire face car nous avons construit un lien de confiance avec la population, nous avons à leur égard un devoir de vérité et de lucidité. Nous voudrions aussi par cette même déclaration informer la population en générale et les chômeurs de notre commune en particulier d’un avis de recrutement de pas moins de 18 postes de travail est lancé en cachette à l’APC de Beni Zmenzer …. Fidèle à ses pratiques, le P/APC n’a pas jugé utile d’afficher ces fiches de postes dans les lieux publics (…) », accusent plus loin les élus du FFS.

D’autres reproches sont portés sur le maire d’Ath Zmenzer. Les signataires de la déclaration conseillent aux chômeurs de la région de « constituer leurs dossiers avant le 14 novembre car à tout moment il peut les distribuer à sa guise. Afin d’éviter le recrutement clientéliste qui s’est fait au mois de mars passé, nous exigeons de ce maire la transparence la plus totale et de prendre en considération les plus démunis et les pères de famille dans le besoin ».

Des informations qui nous sont parvenus, un retrait de confiance à ce maire est éminent. Un dossier a été envoyé au wali de Tizi-Ouzou par des élus FFS et indépendant pour entamer les démarches.

R Moussaoui