Ath Dwala, des militaires provoquent les villageois

49

ATH DWALA (Tamurt) – Des membres des comités de villages des localités d’Ath Dwala, D’Ath Mahmoud et d’Iwadhiyen aux environs de 30 km au sud-est de Tizi-Ouzou, ont pris attache avec notre rédaction afin de dénoncer les provocations répétitives des militaires qui pullulent dans la région.

Des soldats armés jusqu’aux dents auraient interpellé des villageois et certains sont allés jusqu’à violer leurs domiciles sans aucune autorisation, sous le prétexte qu’ils luttent soit-disant contre le terrorisme.

Des femmes et des enfants ont été terrorisés par l’incursion  de ces militaires.

Ces actes de provocation ont provoqué la colère et l’indignation des villageois. Ces derniers s’interrogent sur le pourquoi de ce genre de comportement en ce moment ?

Les soldats de l’armée algérienne, toujours indésirables dans la région, sont perçus comme une force d’occupation par la population Kabyle.

Les militaires et les gendarmes, au même titre que les terroristes, sont la première source de l’insécurité en Kabylie. Il suffit de voir la liste des victimes des répétitives  « bévues » militaires pour se rendre compte que les soldats ont fait plus de victimes civiles que les groupes islamiques armés.

 

Lounès B.