Attentat terroriste en Kabylie : 4 policiers assassinés et 3 autres blessés à Azeffoun

11

KABYLIE (Tamurt) – Des salafistes terroristes comme ceux qui le DRS a mobilisé pour un carnaval à la place de Matoub Lounès de Tizi-Ouzou lundi soir viennent de commettre un carnage à Azeffoun, 70 km au nord-est de la ville de Tizi-Ouzou.

un groupe armé vient de liquider 4 policiers non loin de village Tifres, dans un guet apens. L’attentat a duré environs 30 minutes, selon des échos qui nous sont parvenus. 03 autres policiers sont blessés. Les victimes ont été transférées par des particuliers à l’hôpital de la ville d’Azeffoun.

Un climat de guerre et de terreur règne à Azeffoun. La population de la région est plongée dans une profonde psychose. Le groupe armé auteur de cet attentat spectaculaire était en nombre impressionnant. On parle d’une trentaine environs.

La semaine passée, un capitaine de l’armée à été tué dans un autre attentat au niveau de la localité voisine Akkerou. Avant-hier, une bombe a explosé au passage d’un convoi militaire à Ath Yahia Moussa, 20 km au sud de Tizi-Ouzou, blessant gravement 2 militaires.

Les groupes armés sèment la terreur alors que le pouvoir cautionne publiquement le salafisme et réprime les laïques. Ce qui s’est passé cette semaine à Tizi-Ouzou est l’exemple le plus édifiant. Jamais depuis le début du terrorisme les salfistes n’ont condamné un attentat terroriste. On verra si les extrémistes qui ont souillé la place de Matoub Lounès à Tizi-Ouzou vont réagir. Certe, ils sont pour le terrorisme qu’ils cautionnement fièrement. Ce genre de nouvelle les rend heureux et arrogants. Le terrorisme est éradiqué partout en Algérie sauf en Kabylie.

Une source fiable à confie à Tamurt que 131 repentis de la région de Medéa et de Boufarik ont bénéficié de logements à la ville de Tizi-Ouzou entre 2011 et 2013. Le pouvoir lance une véritable guerre contre le peuple Kabyle qu’il veut faire franchir par tous les moyens possibles y compris en s’appuyant sur les terroristes.

Youva Ifarwen