Aucune ambassade arabe ne s’est exprimée sur Yennayer

1
L'Ambassadrice, Mme Willemijn Van Haaften, des Pays-bas à Alger
L'Ambassadrice, Mme Willemijn Van Haaften, des Pays-bas à Alger

ALGERIE (TAMURT) – Plusieurs chancelleries étrangères ont exprimé officiellement leurs voeux de bonne année à l’occasion de Yennayer 2969. Des ambassadeurs et des diplomates ont félicité le peuple algérien à cette occasion et certains ont même pris part à des manifestations culturelles, surtout ceux de la Hollandes et des Etats Unis. Yennayer est une fête officielle en Algérie depuis l’année passée.

Mais, comme il fallait s’y attendre, aucun ambassadeur des pays arabes ne s’est exprimé sur Yennayer, alors que d’habitude ces pays s’expriment à l’occasion de toutes les fêtes officielles en Algérie. Pour comprendre la raison de ce « boycott » des chancelleries arabes de Yennayer, ce n’est guère la peine d’aller par trente-six chemins. La raison est raciste et rien d’autres. Cette attitude raciste n’a été dénoncé par personne en Algérie. Ceux qui accusent Dilem Ali de racisme n’ont soufflé aucun mot sur le boycott des chancelleries arabes des activités de Yennayer en Algérie.

Dans ce cas, le principe de réciprocité doit être appliqué par les ambassadeurs algériens agrées dans les pays arabes. En principe, ils ne devront souffler aucun mots lors des fêtes officielles des pays arabes. Mais lorsque on voit l’ambassadeur algérien à Tunis insulter les Kabyles on comprend parfaitement pourquoi les diplomates arabes à Alger ont largué Yennayer et ont assumé leur racisme.

Ravah Amokrane