Augmentation spectaculaire des prix des produits alimentaires : Un œuf coûte 16 dinars en Algérie !

6

ECONOMIE (Tamurt) – Les prémices d’une crise économique sont là. Le prix des produits alimentation de premières nécessités montent en flèche en Algérie. Ils n’ont jamais connu une telle hausse auparavant, alors que les recettes du pétrole et du gaz se chiffrent à des centaines de milliards de dollars.

Un oeuf, qui coutait l’année dernière en cette même période 8 dinars, a vu son prix atteindre les 16 dinars ces jours-ci. Une hausse qui a surpris tout le monde. Aucune raison ou explication n’a été donnée par les pouvoirs publics concernant ces augmentations.

Une association fantoche de consommateurs a appelé au boycott de l’achat d’œufs, mais le comble c’est que tous les produits alimentaires, sans exception, sont inabordables. Peut-on alors appeler tous les algériens à boycotter l’achat de tous les produits alimentaires de premières nécessités ? Ce serait comme appeler à une grève de la faim nationale et collective !

Les citoyens sur les marchés sont obligés de subir. Les produits laitiers ont connu eux aussi une hausse de prix inexplicable. Le prix des fromages, des yaourts, … même de piètre qualité ont augmenté. Le lait en sachet connait le même sort. Pourtant la production de lait en Algérie a connu une légère hausse et l’importation de lait en poudre le contraire.

Les viandes aussi sont inabordables. Les Algériens se demandent où sont passés les milliards de dollars de la manne pétrolière ? La pauvreté a gagné du terrain avec tant de milliards, alors que se passera-t-il le jour où les prix du pétrole chuteront comme en 1986 ?

Pour l’anecdote, au début de l’année 2013 le Nigéria, un des pays les plus pauvres sur cette planète avait signé une convention avec le Canada dans le domaine de l’amélioration du nucléaire, le même jour l’Algérie de Bouteflika et du général Toufik a signé, avec le même pays, une convention sur l’importation de la pomme de terre de ce pays lointain. Et quelle pomme de terre ? Celle destinée au Canada pour les porcs ! Elle coûte 40 dinars sur les marchés. Les Algériens la mangent avec soin et presque comme un met d’exception !

Mokrane Bénaï