Aujourd’hui sur Berbère Télévision (BRTV) : Nadia Matoub racontera son cauchemar après l’assassinat de Lounès

0
Nadia Maoub
Nadia Maoub

KABYLIE (Tamurt) – C’est la première fois depuis vingt ans (1998) que Nadia Matoub parle de sa vie douloureuse après l’assassinat de son époux dans un attentat perpétré le 25 juin 1998 à Tala Bounane, près de Tizi Ouzou. Nadia Matoub sera en effet, l’invitée de Berbère Télévision (BRTV)  aujourd’hui mercredi 30 mai à partir de 21 heures.

Nadia Matoub prend la parole dans une longue émission de près de deux heures et dont des extraits de huit minutes sont disponibles sur Internet depuis lundi. Nadia Matoub raconte, pour la première fois,  les avalanches d’affliction auxquelles elle a dû faire face, presque seule,  pendant deux décennies depuis le maudit jour où elle-même et ses sœurs avaient été blessées par balles lors de l’attentat ayant coûté la vie au rebelle kabyle.

Nadia Matoub va partager, avec les kabyles, les séquelles de ses douleurs physiques et morales. Les campagnes de vindictes dont a elle a été la cible par plusieurs parties. Et tant d’autres épisodes d’une vie qui peut paraître brisée mais qui ne l’est pas en fait car, vingt ans après, Nadia Matoub se relève dignement et promet fidélité au combat de Lounès Matoub.

« A chaque fois que j’atteignais le fond, le relisais les poèmes qu’avait écrit Lounès sur nous, sur notre histoire d’amour et ils me donnaient de la force pour ne pas sombrer. Car, à un certain moment, quand j’entendais tout ce qui se disait sur moi, je doutais de tout même des moments que j’ai partagé avec Lounès. Je me disais que peut-être, je n’avais pas vécu avec lui. Heureusement qu’il y avait ses poèmes pour me rappeler la vérité », affirme Nadia Matoub au micro de Berbère Télévision. Des confidences très poignantes et prégnantes d’une femme dont la vie est une légende. Rendez-vous donc ce soir : mercredi 30 mai à 21 heures (heure française) sur Berbère Télévision.

Tahar Khellaf