Austérité oblige : Le pouvoir ne célèbre plus la fête des handicapés

1
handicapés

BOUGIE (Tamurt) – L’austérité prônée par le gouvernement a touché même les handicapés. Cette frange appelée, hypocritement, personnes aux besoins spécifiques, est, généralement, mise au devant de la scène lors de la célébration de leur journée nationale ou internationale.

Hélas pour eux, cette année, à l’occasion de la célébration de la journée internationale qui coïncide avec le 3 du mois de décembre de chaque année, le gouvernement n’a pas mis la main à la poche pour faire, comme à chaque pareille occasion, son « cinéma » en organisant des festivités à la maison de la culture Taos Amrouche du chef-lieu de wilaya. Les services de la wilaya, via leur direction de l’action sociale, se sont limités à des visites du chef de l’exécutif au centre psychopédagogique, de la maison des associations et la nouvelle structure de l’association de prise en charge des enfants autistes.

De leur côté les rares associations de défense des inadaptés qui activent dans quelques communes de la région, ont concocté des programmes pour sensibiliser les gens à la prise en charge de cette catégorie délaissée par le pouvoir.

Amaynut