Azawad/Mali : Pour la Paix entre le Mali et l’Azawad

3

AZAWAD (Tamurt) – J’implore le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et bien sûre, j’implore les deux belligérants que sont le Mali et l’Azawad, comme j’implore la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (la CEDEAO) comme j’implore l’Union du Maghreb Arabe (l’UMA) comme j’implore l’Union Africaine et la Ligue Arabe, comme j’implore l’Organisation des Nations Unies et le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies, de veiller à ce que les prochaines négociations, ne soient pas une perte de temps, en assurant, une prise en compte réelle des aspirations nationales légitimes de la Nation de l’Azawad, pour le recouvrement de sa souveraineté et de son indépendance, maintes fois réaffirmées, à travers les temps.

Et c’est l’occasion de lancer un appel urgent au Mali et aux générations présentes du glorieux Empire du Mali, qui est la CEDEAO actuelle, de sauver, cette fois-ci, la paix, du jeu des acteurs illégitimes, inclus ceux qui se présentent sous le drapeau de l’Azawad, car durant les dernières décennies, ils signent des accords de paix, qui ne représentent pas les aspirations de la Nation de l’Azawad, mais leurs propres intérêts pour des postes gouvernementaux, ce qui abouti toujours à l’avortement de l’Etat souverain et indépendant de l’Azawad, et la guerre reprend de plus mauvais encore.

Cette fois ci je lance un appel répété à l’Empire du Mali, en l’occurrence la CEDEAO, de ne plus accepter, les demi-solutions et calmants même si ils sont présentés par des acteurs de l’Azawad, cela permettra à l’Afrique de l’Ouest et aussi à l’Afrique du Nord, d’en sortir aggrandis, et à notre Union Africaine de renforcée sa position dans les résolutions des conflits du Continent par le choix des solutions permanentes et en évitant les demi-solutions et les calmants, qui servent seulement à gagner un peu de temps, et l’insécurité reprend de plus mauvais.

Imaginez un peu les projets grandioses qui peuveut être déclenchés dans le Continent, inclus dans le domaine des infrastructures. Imaginez un peu, avec le retour de la sécurité et une paix définitive entre le Mali et l’Azawad, imaginez un Train à Grande Vitesse (TGV) Tanger au Maroc-Le Cap en Afrique du Sud et un TGV Dakar au Sénégal-Port Soudan au Soudan et des Autoroutes tout autour de l’Afrique, comme grand projets d’infrastructures vitaux pour faciliter la circulations des personnes et des bien produits dans le Continent etc etc…

26 juin 2014
Laghdaf Abadila

3 COMMENTAIRES

  1. Il implore le maghreb arabe et la ligue arabe, qu’il aille se faire foutre.

  2. Vous implorez vos bourreaux ,nos bourreaux qui ont décider de notre sort malgré nous.
    Vous implorez le Maghreb arabe cette organisation terroriste,fasciste,ségrégationniste qui nous humilie
    Depuis qu’elle existe,je ne comprend pas votre insistance et votre appel a la raison de ces charognards et assassins de vies humaine et de génocide culturelle pratiqué envers nous Amazigh peuple autochtone d’Afrique du nord.
    Vous êtes naïf et combien incompris car,votre message seras jeter a la poubelle de nos bourreaux .
    Croyez vous que la stupidité tue?et que le silence donne raison a celui qui sait se taire devant l’insupportable
    Que signifie votre appel?quel sens donner ?moi Amazigh de Kabylie me rend malade et fait monté du profond de mon Âme ,la colère qui me pousse a dire haut et fort ce que je pense des gens de votre classe qui pensent être plus apte a exposer l’avenir d’un peuple aux foudres et folies sans limites de nos ennemis
    Votre appel ressemble étrangement a celui lancé par nos élites kabyles a la junte militaire algérienne pour sauvé la patrie du danger islamiste.
    Aujourd’hui nous récoltons leurs erreurs fatidiques et impardonnable car,la junte et les islamistes découlent de la même matrice nourricière « L’idéologie arabo-islamiste ».
    Je ne m’étalerai pas sur d’autres sujets qui ont ruiné l’espoir qu’un jour une véritable justice et une démocratie majeur règneront sur cette terre africaine.

    • Merci beaucoup d’avoir pris votre temps pour lire mon humble contribution je vous suis reconnaissant d’avoir répondu. et j’ajoute pour votre intemporel et diligent concours ce qui suit:
      Il s’agit maintenant d’engager des négociations entre le Mali et l’Azawad pour trouver une solution juste et permanente au conflit. Et comme on tente actuellement d’engager les pourparlers au Mali,
      Il ne sert à rien de faire des négociations dans des villes qui sont parties au conflit et en état de belligérance. Par exemple j’aime bien Bamako, mais elle ne peut pas être à la foi juge et parti, car elle est la Capitale d’un état en état de belligérance directe avec l’Azawad, idem pour Ougadougou, elle fait parti des capitales de l’Empire du Mali, qui de facto et de jure est la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest, qui est aussi en état de belligérance directe avec l’Azawad, donc Ouagadougou représente de facto et de jure les intérêts bien compris de Bamako et de l’Empire du Mali et non pas ceux de Kidal et de l’Azawad. C’est pour cela qu’il est impératif, de faire les négociations dans les capitales des pays membres permanents du Conseil de Sécurité et des autres pays qui ne sont pas en état de belligérance directe ni avec l’Azawad ni avec le Mali, ni avec l’Empire du Mali qui est réellement, de facto et de jure, l’actuel CEDEAO.
      Et il faut à tout prix ne pas se hâter. Il faut prendre son temps, pour trouver la bonne solution, la solution de gagnant-gagnant ,La solution permanente: Un Etat pour le Mali et un Etat pour l’Azawad. Toutes les autres solutions inclut « l’autonomie » ou même « la large autonomie », contiennent un gagnant le Mali et un perdant l’Azawad.

      Votre humble serviteur,
      Laghdaf Abadila,
      Père Fondateur de l’Association des Nations Unies pour l’Azawad (A.N.U.A)

Comments are closed.