Azzedine Mihoubi est choisi par l’armée comme président

3
Azzedine Mihoubi
Azzedine Mihoubi

ALGERIE (TAMURT) – Il semble que les décideurs, comprendre les généraux, ont fait leur choix concernant le prochain président de l’Algérie. Azzedine Mihoubi, ministre de la Culture de Bouteflika entre 2016 et 2019, serait annoncé comme président ce 12 décembre.

Il suffit de jeter un coup d’œil sur les titres de la presse algérienne pour le comprendre. Natif de Msila et journaliste de formation, Azzedine Mihoubi, est l’un des fidèles amis d’Ahmed Ouyahia. Donc, on comprend bien que non seulement rien ne changera en Algérie, mais tous les décideurs resteront à leurs postes. Cette révolution, baptisée « Hirak » depuis le 22 février, est-elle une mise en scène ?

En tous cas, ce Hirak n’est pas une révolution, mais une manipulation claniques de la haute sphère du régime algérien. Si Mihoubi est effectivement désigné chef d’Etat, Ali Benflis et Tebboune, peuvent organiser leurs funérailles politiques. Reste seulement à savoir pourquoi justement c’est Mihoubi qui est choisi? Il n’a aucun charisme, aucune compétence. Même en tant que ministre, il était souvent critiqué.
Tout le monde sait, par ailleurs, que ce sont les militaires, à leur tête Gaid Salah, qui décident en Algérie.

Mihoubi sera président juste pour les apparences. Il jouera le rôle que Chadli, Zeroual et Bouteflika ont joué. En un mot, c’est l’éternel recommencement. Que de l’agitation pour que rien ne change en Algérie.

Nadir S

3 COMMENTAIRES

  1. C’est le plus facile à manipuler des 5 marionnettes par les l’haskars . Show must go on ! le spectacle continue !

  2. Né tordu l’ État arabe avait fait sa constitutionnette à la sauvette dans un cinéma, s’ attendre une métamorphose est stupide.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici