« La baptisation » de la nouvelle gare de Tizi-Ouzou provoque la consternation

21
Gare Tizi Ouzou

TIZI OUZOU (tamurt) – Alors qu’aucune décision officielle n’est rendu publique sur « la baptisation » de la gare multimodale de la ville de Tizi-Ouzou du nom du sinistre Houari Boumdiène, des élus du FFS à Tizi-Ouzou affirme que le wali veut bel et bien appliquer cette décision.

« Au début c’était une rumeur, et ce sont les élus du FFS à Tizi-Ouzou qui ont vendu la mèche. Ces derniers, qui gèrent l’APW avec le FLN et le RND, ont proposé juste verbalement le nom de leur leader Hocine Ait Ahmed. Mais le wali veut Boumediène, mais aucune décision n’a été prise officiellement. « Je pense qu’après la réaction énergique des kabyles, le régime fera machine arrière » a laissé entendre un élu du FFS à l’APC de Tizi-Ouzou. « Je pense que le wali a instruit les militants du FFS de colporter cette information pour tâter le terrain et agir ensuite. De toutes les façons, même si c’est une rumeur, il n y a pas de fumée sans feu », estime un fonctionnaire à la direction des transports de Tizi-Ouzou.

«  Peu importe si l’information est vraie ou fausse, le plus important c’est la réaction des kabyles. Tous, et de toutes tendances politiques, et y compris les opportunistes du RND et du FLN, ont refusé la nomination de cette gare au nom de Boumediène, premier ennemi de la Kabylie et de l’Algérie entière, fulmine un militant du MAK à Tizi-Ouzou. Les discussions ne tourne qu’autour de ce sujet à Tizi-Ouzou et un peu partout en Kabylie. Certains parlent de la volonté de certains cercles du régime de mettre le feu en Kabylie en excellant dans la provocation.

Ravah Amokrane