Bedoui à Bougie pour inaugurer pour la 3ème fois le même projet

0

BOUGIE (Tamurt) – Nous avons dénoncé, dans ces mêmes colonnes, à plusieurs reprises, la volonté du pouvoir d’Alger de détourner l’opinion internationale des dépassements enregistrés en Kabylie. Celle-ci se traduit par des visites officielles des ministres lesquelles n’ont, d’ailleurs, aucun sens.  

Après El Hadi Ould Ali, le ministre de la jeunesse et des sports, qui a multiplié ses « aller et retour » entre Alger et Bougie, d’autres ministres, à l’instar de Azzedine Mihoubi, le ministre de la  culture,  l’ont imité. En ce lundi et mardi, c’est le ministre de l’intérieur, Noureddine Bedoui, qui, après avoir reporté sa visite prévue pour la semaine dernière, a effectué sa visite « de travail » dans la région de Bougie. Il s’est rendu, au premier jour, à Oued Ghir, El Kseur, Akbou, Souk El Tenine et Tizi N’Berber pour des actions qu’un simple chef de daïra aurait pu faire. Ce sera la même chose le lendemain lors de son périple à travers les artères de la cille de Bougie avant de rejoindre l’aéroport dans l’après-midi pour prendre l’avion sur Alger. En effet, poser la première pierre pour la construction de logements à Oued Ghir, du siège de l’assemblée de wilaya à Bougie-ville, d’une station de  gaz de ville à Souk El Tenine ou encore inaugurer pour la troisième fois consécutive une aile de siège de mairie, cela tend vers le folklore. Une manière de dire que les ministres se déplacent souvent en Kabylie mais ….pour rien.

La « reinaiguration » de l’extension du siège de la mairie de Tizi N’Berber a fait rire l’ensemble de la population de la région de Bougie qui a compris le manège du pouvoir aidé pour cela par le maire de cette commune qui est d’obédience RND. Cette aile du siège de la mairie a été inaugurée, une première fois en 2014, par Hamou Ahmed Touhami, l’ancien wali puis par l’actuel wali, Mohamed Hattab, deux années plus tard et enfin, aujourd’hui par le ministre de l’intérieur.

Amaynut