Bélaid Abrabis et Akli D animent une superbe soirée à Paris

1

DIASPORA (Tamurt) – Les deux stars de la chanson kabyle, Bélaïd Abranis et Akli D, ont animé samedi soir un gala artistique mémorable à Paris (France). C’est à la ville de Paris, au 10ème arrondissement à la salle Royale-Est, que les deux artistes ont enflammé l’assistance avec des chansons nostalgiques.

L’assistance, composée de familles, jeunes et moins jeunes, a été bercée toute la soirée. Bélaid, accompagné de son frère Youva à la guitare  électrique, ont puisé dans le répertoire de leur père, Karim, un des éléments qui composait le groupe abranis. Les deux jeunes frères ont ainsi assuré la pérennisation de ce groupe légendaire. Désormais les abranis continueront à « sévir ».  Avec une voix sublime et inimitable, Bélaid a réussi à faire danser toute la salle. Des militantes et des militants de la cause Berbère étaient présents à cette soirée artistique.

De son côté, Akli D, a subjugué, encore une fois, le public kabyle. Guitare en bandoulière, la chanson «  aya barmane », a été reprise en chœur avec lui. Monstre de la production sur scène, Akli D, a toujours été en forme. Ses chansons sur l’exil, dans un style propre à lui-même, sont désormais inscrites dans le patrimoine de la chanson kabyle immortelle. A chaque fois qu’il décide de quitter la scène, le public l’empêche. «  Ils m’ont épluché », a-t-il esquissé avec ironie. La soirée était, en un mot, tout simplement formidable. Bélaid  Abaranis et son frère Youva, donnent rendez-vous au public à Paris au 126 rue Faubourg Saint Martin. D’autres chanteurs célèbres kabyles seront aussi au programme prochainement avec les deux frères artistes. Les kabyles de Paris se retrouvent, l’espace d’une soirée, autour de leurs idoles pour oublier les déboires de l’exil et surtout se retrouver et se rencontrer.

Lounès B  pour Tamurt