Bellabas, Ait Larbi et Tabou n’ont pas osé porter le drapeau amazigh !

16
Le Hirak
Le Hirak

ALGER (TAMURT) – Les responsables politiques kabyles ne semblent pas pouvoir défier la dictature militaire qui s’installe doucement mais sûrement en Algérie. Pour preuve, en ce 20ème vendredi, la majorité des hommes politiques et chefs de partis politiques kabyles, qui ont marché à Alger, n’ont pas exhibé le drapeau amazigh.

Pourtant, ils auraient du être les premiers à porter ce drapeau pour soutenir les simples militants de base et citoyens emprisonnés à Alger depuis plusieurs jours. S’ils l’avaient fait, ils auraient aussi signifié qu’ils sont prêts et déterminés à défier un pouvoir de plus en plus autoritaire qui ne cesse de réduire toutes les libertés à leurs plus simple expression. Ainsi, Mohcène Bellabas, président du RCD (Rassemblement pour la Culture et la Démocratie) , Karim Tabou, président du l’Union Démocratique et Sociale ainsi que Mokrane Ait Larbi, grand militant des droits de l’Homme, ont tous marché à Alger hier. Mais aucun d’eux n’a fait son apparition en étant muni du drapeau amazigh.

Pourtant, plus qu’un mot et plus qu’aucun discours, le simple fait de s’exhiber à Alger drapé du drapeau amazigh aurait constitué non seulement un geste de soutien efficace vis-à-vis des détenus mais aussi et surtout un vrai défi lancé à l’encontre de Ahmed Gaid Salah qui a déclaré la guerre contre le drapeau amazigh depuis deux semaines. Quant aux paroles, les algériens en ont assez ! Ils en ont été servis pendant des décennies et à chaque fois, le peuple découvre que c’était pour les berner. Les responsables politiques en question ont-ils eu vent que même eux, ils ne seront pas épargnés et seront incarcérés s’ils venaient à déployer publiquement le drapeau amazigh ?

Il y a lieu de signaler toutefois que le député Khaled Tazaghart qui se rendait à Alger en emportant avec lui le drapeau amazigh a été tout simplement arrêté pendant quelques heures car il voulait marcher à Alger en exhibant le drapeau interdit sur la terre amazigh d’Algérie. Certains responsables politiques kabyles, qui se targuent d’être des chantres de l’opposition et des combats pour la démocratie, semblent dire aux kabyles : faites ce que nous vous disons mais ne faites pas ce que nous faisons…

Tarik Haddouche

16 COMMENTAIRES

  1. Sud Les pires du MAK sont meilleurs et plus pacifistes que les meilleurs du FIS qui ont donné la décennie la plus noire en Algérie . Au MAK les mots qui vous font mal et au FIS les maux qui ont mis le pays à mal .

  2. Ce peuple Algérien au jour d’aujourd’hui est malheureusement inapte à voir la vérité, la liberté, voir la fierté de jadis, en tous cas de mal en pis, les détenteurs des pouvoirs les ont saucissonnées à leurs guises… L’an 2001 était plein d’espoir, mais aucune aide du reste des Algériens aux kabyles, pourtant il y a eu des morts des blessés et des casses d’ordre économiques …
    L’ironie du sort il préfère leur drapeau et j’en passe à leurs frères Kabyles qui représentent des millions de personnes, ils ont toujours soutenu aveuglement ce régime assassins, bref nous connaissons toutes leurs préférences.

  3. C’est toujours les mêmes qui critiquent les autres, les makistes bien au chaud au bord des plages françaises entrains de gesticuler sur les manifestants kabyles, c’est pitoyable.

  4. @Benmoumen
    Ton message me rappelle ceux de pre-62 avant l’independance de ces mafieux a la solde des pays arabo-baathistes. Tout unis sauf pour tamazight car pour les arabo-musulmans de ces temps la, elle seras prise en compte apres l’indepedance! Le reste de l’histoire vous connaissez! Il faut etre un plouk pour croire une nouvelle fois a ces balivernes et mensonges. Le drapeau Amazigh doit etre exhiber immediatement a travers toute l’Algerie par qui le veut sans etre haraase car l’identite Amazigh de l’Algerie est en jeu. En ce qui concerne Tabou et Ait Larbi, uil est edvident que ils ne veulenet pas terminer en taule et je suis avec eux sur ce point: on a besoin d’eux

  5. Unissons nous,unissons nous .khawa,khawa juste quand vous voulez vous les algériens non on a compris c’est trop tard. année 2001 ,presque 3 millions de Kabyles sont partis avec la plateforme d’elksar pour rendre l’Algérie vivable malheureusement vous nous avez traité de lihoude ,traître et tuer 127 jeunes et maintenant vous voulez khawa bande d’hypocrite que vous êtes. Ya de fraternité entre différents peuples ya du respect et des intérêts.
    Soyer d’abord fraternel chez vous avec un même père et mère chiche.
    Divorce total chacun chez lui et bonne chance a tout le monde.

  6. On est ce qu ‘ on fait. L’arabe langue d’État est une traîtrise qui ne figure ni dans le congrès de la Soummam ni même du Gpra. C’ est un acte unilatéral de b enbella/boumediene sous pression de De Gaulle qui a installé cette même clique. Ce qui est confirmé par Mehri qui a déclaré  » que c’ était De Gaulle à avoir imposé l’ arabisation ».
    Le choix identitaire ne peut être du ressort de l’ État quand bien même il serait légitime, ce qui n’ est pas le cas pour l’ Algérie. Un peuple à droit à sa langue et coutumes sur son territoire. Quand l’ État ne vous parle pas dans votre langue c’ est que vous n’ êtes plus chez vous.

  7. Démocratisé l´RADP c´est comme caroir au per nöel, parcontre la democratie a toute ses chances d´aboutir en pays Kabyle, il suffit juste de mettre fin á la politique colonial du régime á travers notamment ses supposés service de securité, ses programme scolaire dans nos ecole ainsique sa politique administrave en général, puis préparé un nouveau départ pour tamurt, le fln n´est pas fait tout cea en une journée!!

  8. Leurs discours sont le plus souvent tenus en arabe comme s’ils avaient honte de leur origine. Pourtant aucun arabe ou ou assimilé ne votera jamais pour eux car celui qui renie les siens ne peut être digne de confiance pour personne. Nous devons porter avec fierté le drapeau amazigh . Evidemment ces gens ne veulent froisser les chefs de l’armée et espèrent ainsi pouvoir prendre les places les plus enviées une fois que le calme sera rétabli . Opportunisme quand tu nous tiens !!!

  9. Ceux que tu as cités Karim,ait larbi,ce son de vrais hommes il veulent pas joué avec le sort de leur peuple (kabyle)

  10. @Benmoumen.
    C’est bien de vouloir « nous libérer de la dictature », mais pas au détriment de notre identité. on a déjà donnée pendant la « guerre d’algérie » ou les Kabyles ont du taire leur identité, leur langue et leur drapeau en pendant naïvement qu’après l’indépendance on réglera notre différence entre « frère » dans une algérie plurielle. Mais non seulement les Kabyles n’ont rien gagné mais ils devenu « les ennemis de l’intérieur » d’une algérie exclusivement arabo islamique.
    Il n’y a que toi qui pense naïvement ou pernicieusement que la fin de la dictature militaire signifie démocratie, liberté et justice.
    Dans une algérie « démocratique » ou les Kabyles sot minoritaires, tu accepter de te dissoudre dans la majorité arabo musulmans qui si elle devait voter, votera pour une parti islamiste, un drapeau islamique, une langue arabe et un état dirigé sur des valeur arabo islamique. Si toi tu considère que tu es prêts à abandonner ton identité pour te fondre dans cette « démocratie » la, et bien sache qu’il y aura toujours des Kabyles qui n’accepteront jamais de vendre leur identité et l’héritage millénaire de leur ancêtres au nom d’un fausse démocratie biaisée ou la majorité veut imposer ses règles, sa langue, son drapeau, son mode de vie, à ceux qui sont chez eux et qui on veut tout retirer au motif qu’ils sont devenus minoritaires dans leur propre pays.
    S’il faut chasser la dicture militaire pour retomber dans une dictature populiste ou la majorité arabo musulmane veut « démocratiquement » marginaliser la Kabylie ce sera sans moi.
    Il n’y aura pas de démocratie en algérie sans que le drapeau amazigh et la langue amazigh soient répandu sur tout le territoire algérien et si les algériens n’en veulent pas et bien il y aura une autre option, l’indépendance de la Kabylie ou chacun pourra vivre comme il l’entend chez lui!

  11. Là où il n y a pas de convergence identitaire et culturelle il y a des problèmes plus grands à supporter après. Abane avait cru surseoir le choix sociétal et il a fini par subir au congrès du Caire le coup de force qui a fini par son assassinat. Le choix de société est subordonné au choix civilisationnel. Croire faire l’ économie des processus est porteur de malheur!

  12. Arretez de manipuler les Algeriens ce drapeau est utilisé depuis le 22 Fevrier des le debut de Hirak,
    son but est de deviser le peuple, pourquoi seulement les kabyles en majorité le portent et le supposent aux Algeriens comme quoi drapeau Amazigh, il n y a qu’un seul drapeau en Algerie ceux des Chouhadas.

  13. Ce n’ est pas vrai que tous ceux qui sont morts auraient fait cela pour le drapeau de Messali/Busquant.
    Fadhma n’soummer et beaucoup de ceux tombés avant le drapeau messaliste n’ avaient pas fait le sacrifice pour un drapeau islamique. Du reste les messalistes tiraient sur les combattants en kabylie et le congrès du caire visait à l’ uniformisation sous la coupe ottomane d’ abords avec messali( qui était anti-spam berbère farouche » notre civilisation ancienne oui, le berberisme non », hypocrisie, il était sous l’ influence de Arsalan un agent turc en Suisse. Puis -Nasserienne, la déconstruction du congrès de la soummam à fait le reste! Nous vendre l’ idée que l’ islam conférait notre identité est l’ autre mensonge du kouliglis benbadis, lequel sera le trait d’ union avec le kouliglis boumediene.
    Si on interdit le drapeau berbère c’ est un choix de civilisation continue qui vient d’être affirmé.

  14. L’Algérie de l’assimilation passe par l’adhésion au parloir d’alger. Qui a siègé dans cette « institution » arabe ne peut feindre son amazighité, car dans la participation aux institutions il y a au préalable adhésion au choix sociétal. Pour mieux se cacher à soi et à ses interlocuteurs, ils s’inventent le triptyque- Arabité-Islamité, choix de boumediene et benbella, auqel on a additionné l’Amazighité, pour agrémenter la scèene et faciler le travail ce ces partis assimilationistes. Les militaires ont compris que la phase actuelle n’a plus besoin de doute, donc ils expurgent tout ce qui est de trop: le drapeau Amazigh, et imposent le drapeau de Mme Busquant et Messali. On est pas du tout independants, les turcs et neo-othomans se cachent derriére l’arabité et guident le pays en sourdine, c’est du reste ce qui se passent en Lybie et tunisie. L’islam sert l’occupation et donc est un levier d’assimilation. Les Khawa-khawa partent de leur symbolique, le vendredi après la prière. Ne pas choisir est subir le choix des autres. Le RCD/FFS/ et tous les leaders kabyles exhibés servent juste la pédagogie de l’assimilation. Sur le plan culturel et politique ils n’ont de crèdit que ce que leurs offre le régime. Tout dialogue doit impérativement passer par les symboles Amazxigh et une discussion daNS la tradition démocratique Kabyle- le mouvement citoyen a démontré que l’on peut dégager une paleforme politique sans passer par le féodalisme du régime.

  15. Bonjour c tout a fait normal les moudjahidines les martyrs sont morts pour le drapeau algérien pas le drapeau amazigh
    Il faut pas exagérer, a force , même les gens qui vous comprend vont changer leurs opinions. merci

  16. Y en marre de ces dissensions entre partis et autres, le moment n’est pas propices pour s invectiver, port ou non de drapeaux amazigh, je ne dirais pas que que tu as raison ou que tu as tort, mais l enjeu est de taille, convergeons vers un seul objectif unissons nous pour nous libérer de la dictateur

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici