Bougie (Béjaia) – Affrontements entre citoyens et policiers

2

La police a eu à intervenir après que des individus aient agressé, en dehors de la cité, une étudiante résidente qui se rendait dans une épicerie voisine pour y faire ses emplettes. Celle-ci, en pleurs, s’est précipitée à l’intérieur de la cité et a ameuté ses copains de la cité qui ont donné une véritable raclée aux « voyous » de l’extérieur.

Il n y a pas eu que ces émeutes dans la ville de Bougie, en ce lundi 11 juin. En effet, dans la matinée de la même journée, les habitants du populeux quartier de Dar Djebel de la commune du chef-lieu de wilaya ont observé un sit in devant le portail du siège de la wilaya pour demander une meilleure prise en charge de leurs principales revendications lesquelles ont trait à de meilleures conditions de vie de ces citoyens dans leur village notamment en matière de routes, d’alimentation en eau, d’assainissement et autres.

La police a intervenu et a utilisé tout un arsenal pour tenter de disperser la foule laquelle a improvisé une marche en guise de prolongement de leur sit-in qui se veut un premier avertissement avant l’entame d’autres actions plus radicales, nous dira d’ailleurs l’un des protestataires. Ne voulant pas rater l’occasion de se mettre au devant de la scène d’une façon favorable, Hamou Ahmed Touhami, l’actuel wali de Bougie, n’a pas raté l’occasion qui lui a été offerte de participer en tant qu’invité à l’émission hebdomadaire de la radio locale « Forum N’Soummam » pour s’attaquer à tout le monde, rejetant la balle de son côté pour la mettre sur le dos des élus locaux et autres responsables, plutôt que d’affronter la délégation des habitants récalcitrants de Dar Djebel.

D’ailleurs pour le cas de ces habitants de Dar Djebel, le wali dira, direct sur la radio, qu’ils auraient du aller fermer le portail de la mairie de Bougie dont ils ont élu les membres et non celui de la wilaya, institution qui n’est pas concernée par la gestion des problèmes communaux.

Mais alors à quoi servent ces walis qui ne sont enfin de compte que des walous ?

De Bougie (Béjaia) par Amaynut