Bougie (Béjaia) – Branle-bas de combat à Bougie

3

Raccordement au réseau de gaz naturel, désenclavement des bourgades enfouies au fin fond des montagnes, émaillage du réseau routier, infrastructures de base…sont entre autres des désidératas qui ne trouvent pas preneurs ni une oreille tendue.

C’est dans ce contexte délétère et malsain que les habitants des différentes régions de la basse Kabylie ne cessent de monter au créneau pour exiger une meilleure prise en charge et de cesser avec les pratiques coloniales qu’exercent les pouvoirs publics. Moult lacunes béantes attendent d’être colmatées et redonner le cachet d’antan caractérisant la Kabylie. Les populations locales peinent à sortir de l’isolement et de l’enclavement qu’elles endurent depuis des lustres sans que le pouvoir en place daigne assouvir des doléances légitimes de facto.

N’ayant d’autres alternatives pour faire aboutir leurs revendications, des localités tentent de s’organiser tant bien que mal afin d’interpeller le « régime » via des actions radicales. Entre fermetures des axes routiers, des APC, du siège de la wilaya, grève générale…les autorités locales restent en marbre.
C’est dans ce contexte que des voix s’élèvent pour exiger une enquête sérieuse sur la gestion des affaires de la wilaya de Béjaia, demandant de fait une enquête à l’encontre du premier magistrat de la wilaya de Bougie, A.Touhami.