Bougie (Béjaia) – Des logements pour les nouveaux étudiants

2

Les deux tiers représentent les nouveaux bacheliers qui ont décroché le sésame qui leur permet d’entamer le cycle universitaire. L’autre tiers est celui des pauvres étudiants affectés, l’année dernière, dans d’autres universités, par manque de places pédagogiques, et qui espèrent rejoindre l’université de Bougie cette année.

Cette ruée vers l’université de Bougie a inquiété les responsables qui constatent malgré eux que les capacités d’accueil de cette université ne peuvent répondre à cette demande, sachant que les projets des résidences en voie de réalisation ne sont pas prêts d’être livrés.

Pour parer à cela, en accord avec les ministères concernés, l’université de Bougie s’est rabattue sur les logements construits à la nouvelle cité de Sid Ali Lebher, située à proximité de l’aéroport, pour y réserver 250 au profit de 2500 nouveaux étudiants.

Cette information n’a pas laissé indifférents les habitants de ce quartier qui se sont constitués en association pour tenter d’interdire cette procédure. Cette mésentente entre ces habitants et les étudiants résidents ne date pas d’aujourd’hui. Il y a quelques mois de cela, une rixe a opposé quelques citoyens du quartier aux étudiants de la résidence d’Ireyahen qui s’est soldée par plusieurs blessés et qui aurait pu se dégénérer si la police anti-émeute n’avait pas intervenu à temps pour calmer les esprits.

Amaynut