Bougie : Un quart de la population est pauvre

6

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Ces familles pauvres seront toutes destinataires, progressivement et d’ici la fin du mois de ramadhan, de lots de produits alimentaires plus communément appelés couffins de ramadhan.

Ces derniers dont la valeur globale de l’ensemble des produits les composant est située dans la fourchette allant de 3000 à 8000 dinars, sont financés principalement par le ministère de la solidarité nationale, la wilaya, les communes, le mouvement associatif et les bienfaiteurs.

Outre ces offres conjoncturelles aux familles démunies, le croissant rouge algérien a ouvert, seulement pour la période de ramadhan, cinq restaurants « rahma », sortes de restos du cœur mais à la différence que ceux créés par Coluche offrent des repas gratuits à longueur d’année, en toute saison et en toute période, alors que ceux des musulmans ne sont ouverts que durant le mois qu’ils disent sacré et de piété.

Est-ce que le fait d’offrir des couffins de produits alimentaires ou des repas gratuits durant un mois dans l’année peut régler le problème de pauvreté en Algérie ?

Assurément que la réponse ne peut être que négative. Cette hypocrisie politique qui ne dit pas son nom ne peut perdurer et les solutions pragmatiques existent bel et bien et l’autonome des régions en fait partie.

Amaynut