Bougie – Cevital : la grève de la faim se poursuit

5

BOUGIE (Tamurt) – A leur 15ème jour de grève, la direction de l’entreprise, refuse toujours de donner suite à leur demande de réintégration.

Hier, à l’appel d’un collectif de soutien à ces travailleurs grévistes, un sit-in a eu lieu devant l’entrée de l’usine, Béjaia (Bougie). Des syndicalistes, des étudiants, des candidats aux élections législatives, des citoyens anonymes et des membres de la ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), ont été au rendez vous pour appuyer leurs revendications. Toutefois une demande d’audience formulée par les représentants des manifestants a été refusée par la direction de l’entreprise. Ce qui par ailleurs a provoqué un blocage de route à proximité de l’usine pendant près d’une heure.

Les travailleurs grévistes, décidés d’« aller jusqu’au bout », ont vu durant ces 15 jours de grève de la faim plusieurs parmi eux se faire évacuer à l’hôpital de la ville de Bougie à cause de la détérioration de leur état de santé. Ce qui ne les a pas empêchés par ailleurs, de poursuivre leur grève.

Pour rappel, cette grève de la faim a été décidée, suite à la décision de licenciement signifiée par la direction de l’entreprise à 16 travailleurs parmi la vingtaine convoquée et accusée d’être à l’origine d’un mouvement de grève déclenché le début du mois d’avril.

Arezki Aksil

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici