Bougie : Des pseudo-importateurs stoppés dans leur trafic

3

BOUGIE (Tamurt) – Plusieurs formules instaurées par l’état algérianiste permettent aux escrocs de danser dans la cour des grands.
Malheureusement pour certains, quelques agents des douanes, intègres ou pas assez corrompus, les stoppent dans leur besogne.

Les services des douanes de Bougie ont réussi un gros coup ces jours-ci.
Ils ont procédé à la saisie, au port de Bougie, de plus d’une vingtaine de machines industrielles de fabrication de couettes, cachées dans trois conteneurs en provenance de Chine.
Cette tentative de transfert illégal de devises d’une valeur de 2,5 millions d’euros, sous la couverture du développement industriel ANDI, avec falsification de factures d’achat, a été déjouée.

Entre le deuxième semestre de l’année écoulée et le premier semestre de l’année en cours, pas moins d’une quinzaine d’affaires de tentative de transfert illégal de devises ont été mises à nu par les services des douanes de Bougie.
Celles-ci sont estimées à une valeur de 11 millions d’euros et près de 5 millions de dollars, soit l’équivalent de plus d’une centaine de milliards de centimes algériens.

Le port de Bougie regorge d’importateurs fallacieux.
Durant ce mois d’octobre, les services du port ont procédé à la destruction de plus de 400 conteneurs de produits avariés importés par des gros bonnets qui ne les ont pas réclamés.
Il y avait des pois chiches, des pommes, des fraises et d’autres articles électroménagers et d’ameublement dont l’importation n’était pas nécessaire.
Outre ces 400 conteneurs, 192 autres conteneurs de bière ont été, également, détruits par les services des douanes.

Amaynut