Bougie – Encore des fermetures de routes et de sièges de daïra

0

La route nationale n° 26, reliant Bougie à Tubbiret, a été fermée à la circulation durant la journée de mercredi, par les habitants de la cité GMS d’Akbou pour exiger des autorités leur relogement en urgence.

Ces derniers, étant marginalisés lors de la distribution faite récemment de logements sociaux, veulent par cette action pousser les autorités à revoir leur copie.
C’est le même jour qu’ont choisis les habitants d’Imelahen, dans la commune d’Amizour pour rouvrir la route nationale n° 75, reliant Bougie à Sétif, par Barbacha, fermée durant trois journées.
Ces amizourois ont demandé aux responsables concernés de faire profiter leurs foyers du gaz de ville et ce n’est qu’après voir reçu la visite du directeur de l’énergie et des mines de la wilaya qui leur a promis de répondre favorablement à leurs doléances qu’ils ont consenti à rouvrir la route à la circulation.

La veille, ce sont les habitants de Tizi N’Berber qui avaient fermé le siège de la daïra d’Aokas pour exiger l’indemnisation des propriétaires terriens touchés par le passage d’une ligne de haute tension, branchée de la centrale de Darguina pour alimenter une partie des habitants de la ville de Bougie.

Le vent de la contestation ne cesse de souffler en Kabylie et plus particulièrement dans la wilaya de Bougie où le mépris affiché envers les citoyens fait légende.

Amaynut